• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Le LOSC encore accroché

Origi face à Tavanou et Perrin / © Philippe Huguen / AFP
Origi face à Tavanou et Perrin / © Philippe Huguen / AFP

Après trois défaites de suite en L1, Le LOSC n'a pas réussi à retrouver le chemin du succès face à Saint-Etienne (1-1) et à fêter dignement ses 70 ans, samedi lors de la 12e journée.

Par AFP

Le Losc pensait avoir fait le plus dur en ouvrant le score par Frey en début de match, mais l'ASSE a égalisé à l'heure de jeu par Gradel, tandis que Ruffier et Enyeama ont chacun repoussé un penalty en fin de rencontre. Après ce sixième match de suite sans victoire, toutes compétitions confondues, les Dogues stagnent au 11e rang du championnat avec 16 points, tandis que les Verts conservent leur quatrième place (21 points).

D'entrée, Lille avait affiché ses intentions et monopolisait le ballon en imposant un intense pressing aux Stéphanois. De retour au poste de meneur de jeu après un mois d'absence, Lopes effectuait une belle percée mais écrasait sa frappe à l'entrée de la surface (5e). Puis, sur un centre d'Origi, Gueye voyait sa frappe du plat du pied bloquée in extremis par Ruffier (10e).

La troisième occasion était la bonne pour les Dogues. Sur un centre d'Origi, Lopes manquait sa frappe, qui lobait la défense forézienne, et Frey reprenait de volée pour tromper un Ruffier mal placé et ouvrir le score (1-0, 16). Le jeune attaquant suisse (20 ans), arrivé en toute fin de mercato pour remplacer
l'Ivoirien Salomon Kalou, marquait ainsi son premier but pour son huitième match sous les couleurs du Losc. Lille poursuivait sa domination mais relâchait un peu son étreinte et permettait aux Verts de s'approcher du but d'Enyeama, qui devait intercepter plusieurs centres. Origi, omniprésent sur son côté droit, se procurait une nouvelle occasion mais sa frappe était contrée de justesse (38e). Sur le corner qui suivait, Ruffier était cette fois bien placé pour bloquer une reprise de Kjaer. Juste avant la mi-temps, Saint-Etienne s'offrait sa première occasion mais Tabanou, seul au point de penalty, ne cadrait pas sa tête sur un centre de Gradel (45+1).

Deux penaltys arrêtés 

A la reprise, les Dogues poursuivaient sur leur lancée et ne mettaient pas longtemps à inquiéter Ruffier. Sur un coup franc de 25 mètres, Kjaer plaçait un tir puissant que le portier des Verts repoussait difficilement (50e). Sur corner, c'est Basa, l'autre défenseur central, qui inquiétait Ruffier mais sa tête passait de peu à côté (59e). Dans la foulée, ce sont pourtant les Stéphanois qui égalisaient contre le cours du jeu. Tabanou débordait côté gauche et centrait pour Gradel, seul au point de penalty, qui envoyait de la tête le ballon dans la lucarne d'un Enyeama impuissant (1-1, 60).

Lille, qui semblait assommé, tentait tant bien que mal de repartir de l'avant. Sur une belle action collective, Frey obtenait un penalty après avoir été fauché par Ruffier. Mais le portier international se rachetait en repoussait le tir d'Origi (72e). Alors que Lille poussait, Hamouma s'écroulait dans la surface et obtenait un penalty injustifié. Enyeama sauvait alors le Losc du naufrage en repoussant le tir de Gradel (85e).

Dans le temps additionnel, le gardien nigérian effectuait une nouvelle parade décisive sur un coup franc de Gradel, tandis qu'Erding ne parvenait pas à reprendre (90+2).

La déception des joueurs 

Divock Origi (attaquant de Lille): "On pouvait faire mieux. On a su marquer les premiers c'est dommage qu'on n'ait pas réussi à mettre le deuxième but. Bien sûr je suis déçu d'avoir manqué ce penalty mais ce sont des choses qui arrivent. Espérons que ce match soit le début d'un renouveau."

Sébastien Corchia (défenseur de Lille): "On aurait pu remporter les trois points car on fait un bon match. Saint-Etienne n'est pas trop venu nous inquiéter mais en ce moment les erreurs on les paie cash. On a fait de bonnes choses et on aurait pu marquer ce deuxième but qui nous aurait fait du bien. Il faut continuer à garder cette solidarité car on aurait mérité mieux. On reste concentré sur nos objectifs et même si on aurait pu faire mieux, on va se contenter de ce point. Mais c'est dommage."

Rio Mavuba (milieu et capitaine de Lille): "On ne peut pas se satisfaire de ce match nul. C'est dommage car on a montré un autre visage que celui montré à Rennes dimanche dernier (défaite 2-0, ndlr). On est plus près du vrai visage du Losc, mais il faut se montrer efficace. Saint-Etienne nous a donné une leçon de réalisme donc à nous de progresser là-dessus et de ne plus faire d'erreurs car en ce moment on les paie cash. On est dans le dur mais on ne va pas
se chercher d'excuses. On est moins bien mais il faut continuer à travailler. Si on montre ce visage-là et qu'on gomme ces erreurs d'inattention on va pouvoir gagner des matches. Il faut être plus régulier."


René Girard (entraîneur de Lille): "Je suis assez content du contenu, on manque un peut de sérénité dans cette période difficile et on n'a pas été trop inquiété. On a fait beaucoup d'efforts. Si on a un peu plus de réussite en première période, le match aurait pu être différent. On n'est pas totalement serein mais ce match peut contribuer à revenir dans le bon chemin. On a vu deux grands gardiens ce soir (samedi). Pas grand chose nous réussit en ce moment, comme le penalty, donc je suis un peu frustré. On ne peut pas dire qu'on ait été stérile, les garçons ont tenté, eu des occasions. C'est le football, c'est plus facile d'en parler que de l'expliquer. Les joueurs étaient fatigués mais pas trop déçus. Il ne faut pas capituler. On a une période difficile et il n'y a que nous qui nous en sortirons. Même si on n'a pas été trop en difficulté ce soir, il y a eu des petites choses qu'on aurait pu éviter, comme sur le but. On n'a pas tellement de réussite offensivement et défensivement on est trop facilement mis en difficultés. Il faut se remettre au boulot, ce n'est pas en claquant des doigts que ça va revenir."

Sur le même sujet

Le boum de la culture du lin dans l'Oise

Les + Lus