Propos controversés de Sagnol : Kombouaré (RC Lens) et Casoni (VAFC) réagissent à la polémique

Willy Sagnol, entraîneur des Girondins de Bordeaux / © MaxPPP
Willy Sagnol, entraîneur des Girondins de Bordeaux / © MaxPPP

Par avec AFP

Mardi, l'entraîneur des Girondins de Bordeaux, Willy Sagnol, face aux lecteurs du journal Sud Ouest déclarait : "L'avantage du joueur typique africain, c'est qu'il n'est pas cher quand on le prend, il est prêt au combat généralement, il est puissant sur un terrain. Mais le foot, ce n'est pas que ça. C'est aussi de la technique, de l'intelligence, de la discipline".

Casoni-Kombouaré : réactions opposées

Dans l'Equipe de ce jeudi 6 novembre, Bernard Casoni, entraîneur du VAFC, qui a coaché en Tunisie s'exprime : "Il a dit ce que beaucoup pensent, à savoir que les jeunes recrutés en Afrique n'ont pas la même formation, la même culture tactique. Mais aujourd'hui, on ne peut plus rien dire". 

Ce même 6 novembre, l'entraîneur du RC Lens Antoine Kombouaré a déclaré avoir été "humilié, blessé" par les propos de son homologue bordelais Willy Sagnol sur "le joueur typique africain". "J'ai été humilié, blessé. Pour moi, il a fait une connerie, il ne faut pas dire que c'est une maladresse", a estimé le technicien kanak lors d'une conférence de presse organisée au centre d'entraînement du RCL. "J'attends de voir ce qu'il va faire maintenant, s'il va s'excuser. Pour moi, ce qu'il a dit c'est grave. Evidemment, je vais lui serrer la main samedi (Lens reçoit Bordeaux en L1, ndlr). Mais il faut faire attention à ce qu'on dit", a ajouté Kombouaré, qui a précisé n'être "le porte-parole ou le défenseur d'aucune cause" et parler "en son nom".

René Girard, parti à Everton avec le LOSC pour le match de Ligue Europa de ce soir, n'a pas réagi, à notre connaissance, à la polémique en conférence de presse mercredi.

Excuses et explications de l'intéressé

L'entraîneur de Bordeaux, Willy Sagnol, a présenté jeudi ses excuses pour ses déclarations sur le "joueur typique africain", se disant "désolé" si certaines personnes se sont senties "choquées, humiliées ou blessées". Il a notamment précisé "étant donné que nous étions dans une situation de football, l'intelligence que j'évoquais était bien évidemment l'intelligence tactique (...) Je n'ai en aucun cas voulu parler de l'intelligence, au sens propre du terme, des individus".
##fr3r_https_disabled##
video sagnol

Répondant aux "accusations de racisme" dont il a fait l'objet, il a répondu: "J'ai 37 ans, dont 32 passés dans des vestiaires de football. Je n'ai jamais eu de problème avec qui que ce soit".

Sur le même sujet

Les + Lus