Main Square 2015 : la belle histoire de Lilly Wood & The Prick

Publié le Mis à jour le
Écrit par Yann Fossurier

Lilly Wood & The Prick font partie des 5 premières têtes d'affiche annoncées ce mardi par le Main Square Festival d'Arras. Une reconnaissance pour ce duo français longtemps méconnu du grand public mais dont la notoriété a subitement explosé grâce au remix d'un de leurs vieux morceaux, Prayer in C.

La dernière fois qu'ils étaient venus au Main Square Festival, le samedi 3 juillet 2010, c'était un peu par accident. Lilly Wood & The Prick avaient été appelés à la dernière minute pour pallier le forfait d'un groupe australien baptisé Wolfmother. Ils avaient ouvert les festivités sur la "Main Stage" (scène principale), juste avant Phoenix, -M-, Ben Harper et Pearl Jam. C'était la première fois que Nili Hadida et Benjamin Cotto jouaient devant une telle foule.
Lilly Wood MSF 2010
L'été prochain, le duo parisien - qui chante en anglais - va revenir à la Citadelle d'Arras avec le statut prestigieux de tête d'affiche, comme l'a annoncé mardi l'organisation du Main Square. Car entre-temps, il s'est passé beaucoup de choses : quelques musiques de pub pour des marques de luxe (This is a Love Song, Into Trouble), une Victoire de la Musique et surtout l'été dernier un énorme tube au succès presque miraculeux. A moins d'habiter sur la planète Mars, vous avez forcément entendu au moins une fois Prayer in C, ou plutôt son remix électro par le DJ allemand Robin Schulz.
Lilly Wood Prayer in C
Le titre d'origine - plus lent, sans boîte à rythme mais avec de la flûte traversière en prime - remonte à 2010 et figure sur leur tout premier album. Il n'avait jamais été commercialisé sous forme de single. Aucun clip n'avait été réalisé. "C'est un morceau qu'on a écrit à la dernière minute, à la fin de l'enregistrement du premier album", a expliqué Nili Hadida dans une récente interview à Metronews. "Ben a tenté un riff à la guitare, je passais par là, et on a décidé d'en faire quelque chose." Pour ceux qui ne la connaissent pas, voici donc la version originale.
Lilly Wood Prayer original

"On ne comprend pas tellement la logique de remixer un morceau qui était passé inaperçu à l'époque", s'étonne Benjamin Cotto dans cette même interview. "Ça nous a totalement échappés, mais tant mieux pour nous !"

Le remix de Prayer in C est resté 15 semaines en tête des meilleures ventes en France. Il a aussi été n°1 dans 34 autres pays, dont la Grande-Bretagne où le groupe a été rebaptisé Lillywood ("The Prick" signifie en effet "le connard" dans la langue de Shakespeare...). C'est sous ce nom qu'ils se produisent maintenant. Les portes des grands festivals européens leur sont désormais ouvertes : outre le Main Square, Nili et Ben sont déjà programmés l'été prochain dans deux festivals allemands (Hurricane et Southside) et un festival hongrois (Volt).

Lilly Wood Where I want to Be

Un nouvel album studio, enregistré au Mali, va bientôt sortir. "Il y aura peut-être un effet pervers au niveau de l'accueil du troisième album", craint Benjamin Cotto dans son interview à Metronews. "On a déjà 20 morceaux, ce qui est beaucoup parce que d'habitude, on n'en fait pas un de trop", ajoute Nili Hadida. "On a choisi de faire appel à des producteurs étrangers parce qu'on a envie de faire mieux et de voir plus loin. On commence à être ambitieux au bout du troisième album, on a envie de voir plus grand."

L'été prochain, au Main Square, Lilly Wood and the Prick se produiront le dimanche 5 juillet, le même jour que Pharrell Williams, auteur d'un autre très gros tube de l'année 2014 : Happy.