LOSC : Marc Coucke hésite à investir davantage

© MaxPPP
© MaxPPP

Marc Coucke, actionnaire minoritaire du LOSC, est pressenti depuis des mois comme le futur repreneur du club nordiste. Mais l'homme d'affaire belge a fait savoir lundi sur la RTBF qu'il hésitait à investir davantage à Lille. Notamment à cause du coût du loyer du Stade Pierre-Mauroy.

Par YF

Pour les supporters du LOSC, les déclarations de Marc Coucke, lundi, à la RTBF, peuvent avoir l'effet d'une douche froide. "Je ne sais pas si j'ai, personnellement, le temps et les possibilités pour investir dans ce club", a déclaré l'homme d'affaires belge, déjà actionnaire minoritaire (5%) des Dogues. "On parle ici d'un club avec un budget de 75 millions d'euros. Là, je ne peux pas dire "je vais le faire". Si cela ne va pas, il y a plus de 30.000 abonnés qui vont dire "vous nous aviez promis autre chose". Je ne sais vraiment pas ce que je vais faire".

Le Stade Pierre-Mauroy trop cher ?

Déjà propriétaire du club belge d'Ostende, Marc Coucke est pressenti, depuis son entrée au capital du club, comme le  successeur de Michel Seydoux à la tête du LOSC. Une éventualité que l'intéressé n'a pas définitivement exclue, mais cela ne se fera pas à n'importe quelle condition. Marc Coucke semble notamment s'inquiéter du coût représenté par le loyer du Stade Pierre-Mauroy. "Le stade est génial mais avec les contrats qu'il y a sur le stade est-ce que c'est possible d'avoir un club en bonne santé ?", s'interroge-t-il. "Je ne suis pas certain. Je veux d'abord regarder et tout analyser."

Le LOSC paye 4,7 millions d'euros par an pour pouvoir utiliser le Stade Pierre-Mauroy, dont la construction a été prise en charge par la collectivité pour un montant dépassant les 320 millions d'euros. Mais ce qui inquiète sans doute Marc Coucke, c'est qu'il est prévu que ce loyer passe à 5,2 millions à l'horizon 2017. En s'interrogeant à haute voix sur son coût, l'homme d'affaires cherche-t-il à faire pression sur Elisa, le gérant du stade villeneuvois, et sur  les élus de Lille Métropole Communauté Urbaine (LMCU) afin de renégocier ce loyer à la baisse ? Mais en face, LMCU a-t-elle les moyens d'accorder une ristourne pour ce stade qui pèse déjà très lourd sur les finances publiques locales ?

Dans une interview à L'Equipe publiée dimanche, l'actuel président du LOSC, Michel Seydoux, n'a pas hésité à qualifier le Stade Pierre-Mauroy de "boulet" pour son club. "Le stade rapporte de la notoriété, de l'attractivité, mais économiquement, c'est un boulet", a-t-il déclaré. Le LOSC a peut-être aussi surestimé, en amont du projet, les retombées économiques de cette nouvelle enceinte inaugurée en 2012 : le LOSC espérait que le Stade Pierre-Mauroy lui rapporte chaque année 10 millions d'euros de recettes. De l'aveu de Michel Seydoux, elles ne s'élèvent finalement qu'à 1 million. Dix fois moins...

A lire aussi

Sur le même sujet

Dimanche en politique en Picardie : Policiers, sapeurs-pompiers et élus agressés : halte au feu ?

Les + Lus