Incendie à la prison de Maubeuge : 400 détenus évacués

L'incendie qui a touché la prison de Maubeuge ce jeudi a coupé complètement l'électricité obligeant à l'évacuation totale de l'établissement, sans doute pour plusieurs semaines. 

La prison de Maubeuge sera vide à partir de ce midi.
La prison de Maubeuge sera vide à partir de ce midi. © MAXPPP
Les 400 détenus de la prison de Maubeuge sont en cours d'évacuation, depuis cette nuit de jeudi à vendredi, après une coupure de courant causée par un incendie maîtrisé en début de soirée et qui n'a pas fait de blessés.

"Une partie de l'évacuation a débuté", a déclaré ce jeudi soir une source proche du dossier, selon laquelle environ 200 détenus devaient être évacués dans la nuit dans différents établissements pénitentiaires de la région, avant que le reste des prisonniers ne soient évacués à leur tour dans la journée de vendredi.

L'incendie "s'est produit à 15H30, il y a eu un feu électrique au niveau de la maintenance, qui a endommagé un câble à haut voltage de 20.000 volts", a déclaré à l'AFP le secrétaire régional de l'Ufap-Unsa justice Laurent Scassellati, selon qui ses collègues se trouvaient "dans un black-out total" et devaient "procéder à l'évacuation totale de la population pénale, vers les autres établissements de l'interrégion".

Ce vendredi matin, vers 5h du matin, 170 détenus de la maison d’arrêt de Maubeuge avaient déjà été évacués vers les prisons de Sequedin, Douai et Amiens.  Il restait encore à organiser le transfert des détenus du centre de détention, environ 230 prisonniers. Selon un représentant du syndicat pénitentiaire FO, Bernard Chalureau, interviewé par France Info, les transferts se font dans le calme. Les détenus sont emmenés vers d’autres établissements, en bus et en camionnette, parfois en fourgon pour les plus dangereux.

Ce"déménagement" pourrait durer plusieurs semaines, le temps de rétablir l'électricité dans l'établissement.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
prison faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter