Le blues des producteurs de pommes de terre du Nord Pas-de-Calais

Publié le Mis à jour le
Écrit par @F3nord

Les producteurs de patate du Nord Pas-de-Calais n'ont pas la frite. Pour cause de surproduction, les cours s'effondrent, et les agriculteurs restent avec leurs stocks sur les bras. Une poignée d'entre eux a organisé une opération coup de poing dans un hypermarché pour alerter sur leur situation.

2€99 les 25 kg de pommes de terre. C'est cette promotion d'un hypermarché de Roncq dans la métropole lilloise qui a déclenché le coup de sang d'une poignée de producteurs. Samedi, ils se sont rendus sur les lieux pour dénoncer l'effondrement des  cours de leur production et les pratiques des centrales d'achat qui tirent les prix vers le bas. 12 centimes le kilos. Soit 120 € la tonne, quand elle en vaut 300 les bonnes années. 



120 € la tonne de patate contre 300 les bonnes années

"On ne nous les achète même pas à 12 centimes. Nous on vend à perte", se désole Guillaume Traisnel, producteur de pommes de terre à Bousbecque, dans les Flandres. "C'est pour faire partir notre marchandise, pas rester avec. C'est une pression des centrales d'achat envers les négociants en disant il y a une surproduction, donc il faut baisser les prix, faut baisser les prix".  

Le producteur a 500 tonnes à écouler dans son hangar d'ici juin. Il évalue déjà ses pertes entre 20 et 30 000 €. Avec en plus le risque de germination des tubercules.



Le Nord Pas-de-Calais premier producteur français 

Les 4500 producteurs de la région doivent faire face à une surproduction liée à des conditions climatiques clémentes l'été dernier, couplée avec l'embargo russe qui pénalise leurs exportations. La France est le deuxième exportateur mondial de pommes de terre derrière l'Allemagne, et le Nord Pas-de-Calais la première région productrice hexagonale. Une patate sur trois est cultivée chez nous.



Laura Lévy et Frédérik Giltay ont rencontré ces producteurs inquiets.



durée de la vidéo: 01 min 51
Laura Lévy & Frédérik Giltay


Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité