Cet article date de plus de 6 ans

Mme Aubry dépose sa contribution pour le congrès du PS, en faveur d'une "nouvelle social-démocratie"

Martine Aubry appelle à "bâtir une nouvelle social-démocratie du XXIe siècle", passant par un "choc d'égalité dans le pays", "plus de social", une grande réforme fiscale et des "contreparties" au Pacte de responsabilité, dans un texte pour le congrès.
Martine Aubry aux côtés du premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis.
Martine Aubry aux côtés du premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis. © AFP
Intitulé "Pour réussir", ce texte publié jeudi, est la "contribution générale" (les contributions sont les textes préparatoires aux "motions") de Martine Aubry pour le congrès qui aura lieu début juin à Poitiers. Reprenant des termes qui lui sont chers - créer une "société du +share+, du +dare+et du +care", un "société bienveillante", plaidant à nouveau pour "une nouvelle Renaissance", la maire de Lille affirme, en préambule : "Nous nous engageons de manière claire pour permettre à François Hollande notre président de la République de réussir le quinquennat". "Le congrès de Poitiers doit produire l'antidote à la déception et au doute", prévient-elle.

Déplorant que la majorité du 6 mai 2012 se soit appauvrie, l'ex-première secrétaire du parti appelle à "un nouveau contrat de majorité dès le lendemain des élections départementales, qui ré-élargisse notre socle politique vers nos partenaires de gauche et de l'écologie". Elle prône aussi "un choc d'égalité", en allant "au bout de la refondation de l'école", en s'attaquant "aux fractures territoriales", en "repensant l'aménagement de nos quartiers et de nos banlieues", en réduisant "les inégalités de revenus".

Réforme fiscale

La maire de Lille redemande la "grande réforme fiscale promise" consistant à la fusion de l'impôt sur le revenu avec la CSG, réclame de "fixer par la loi des contreparties aux 41 milliards du CICE et du Pacte de Responsabilité", et d'instaurer "la sécurité sociale professionnelle". Elle propose encore la "généralisation du service civique", qui devrait selon
elle "être intégré dans le parcours scolaire".

Mme Aubry suggère aussi le "recours à un référendum en juin 2016" sur la réforme constitutionnelle, comprenant notamment "le droit de vote des étrangers mais aussi le service civique, la protection des ressources naturelles ou encore la lutte contre l'évasion fiscale".

           
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
martine aubry politique