Cet article date de plus de 6 ans

RC Lens : une nouvelle ardoise à Bakou pour Hafiz Mammadov

Selon Rekord.az, l'AFFA, la Fédération Azerbaïdjanaise de Football, a accepté de venir en aide au FC Bakou, l'autre club d'Hafiz Mammadov, le propriétaire du RC Lens. Elle prendra en charge les salaires des joueurs et des entraîneurs jusqu'en juin. Mais Mammadov devra rembourser.
Hafiz Mammadov au FC Bakou en août 2014.
Hafiz Mammadov au FC Bakou en août 2014. © FC Baku
Comme nous vous l'expliquions le mois dernier, le RC Lens n'est pas le seul club, détenu par Hafiz Mammadov, à connaître des soucis cette saison. Au FC Bakou, la situation est bien pire. L'incapacité financière de l'homme d'affaires azerbaïdjanais a conduit le club à une quasi-cessation de paiement. Les salaires n'étant plus versés, six joueurs d'expérience ont claqué la porte lors du dernier mercato et ont du être remplacés au pied levé par des jeunes du centre de formation. 
Les joueurs du FC Bakou (maillot grenat) ont finalement accepté de jouer contre Qarabag, samedi dernier.
Les joueurs du FC Bakou (maillot grenat) ont finalement accepté de jouer contre Qarabag, samedi dernier. © FC Baku

Selon Apasport.az, ceux qui restent, exaspérés, auraient menacé de faire grève le week-end dernier, lors du match de championnat contre Qarabag, l'une des équipes phares. L'AFFA, la Fédération Azerbaïdjanaise de Football, a pris cette menace très au sérieux. Son président, le très influent Rovnag Abdullayev (également PDG de SOCAR, la compagnie pétrolière nationale) serait intervenu directement auprès d'Hafiz Mammadov. Selon Rekord.az, un accord a même été trouvé entre les deux hommes : l'AFFA prendra en charge jusqu'en juin les salaires des joueurs et des entraîneurs mais Mammadov devra tout rembourser. 

Un sauvetage dans l'intérêt du championnat local

L'homme d'affaires azerbaidjanais - qui s'était engagé à verser 14 millions d'euros en janvier 2015 dans les caisses du RC Lens - se retrouve donc avec une nouvelle ardoise, dont le montant n'a pas été révélé par les médias locaux. En venant à la rescousse du FC Bakou, la fédération a surtout agi dans l'intérêt de la Premier League nationale. Limité à 10 clubs, le championnat azerbaïdjanais a déjà perdu une équipe cette saison, l'Araz-Nakhitchevan, écartée à la suite d'une affaire de matches truqués. Si le FC Bakou avait disparu, faute de pouvoir régler ses salaires et ses factures, il n'aurait resté que huit clubs concurrents. De quoi fausser et ridiculiser totalement la compétition. 

Cette mise sous tutelle du FC Bakou confirme en tout cas qu'Hafiz Mammadov n'est toujours pas en mesure actuellement de sortir le chéquier, même pour un club extrêmement cher à son coeur, qu'il a conduit deux fois au titre de champion d'Azerbaïdjan en 2006 et 2009.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rc lens football sport