Ch'Guss, le comique patoisant de Boulogne-sur-Mer, s'est éteint

Publié le Mis à jour le
Écrit par @F3nord
Ch'guss sur scène en 2007 et quelques-uns de ses disques en patois.
Ch'guss sur scène en 2007 et quelques-uns de ses disques en patois. © Mairie de Sailly/Montage France 3

Ch’Guss, symbole du patrimoine régional, personnage emblématique de « La Revue patoisante de Boulogne-sur-mer », est mort ce jeudi matin.

Ch'Guss, est le personnage inventé par Robert Jordens, humoriste Ch'ti de Boulogne-sur-Mer, né le 1er mai 1928.

Dans les années 1950, il crée son personnage de Ch’Guss, qu'on reconnaît à son béret bien coincé derrière les oreilles, ses chaussettes rouges et son costume noir. 
video chguss 2
Depuis 1952 Ch'Guss, alias Robert Jordens, raconte des histoires en patois picard. Il participe avec Jean Jarrett ensuite à la Revue Boulonnaise de 1981 à 1997, puis en tant qu'auteur seulement. Sa dernière scène d'artiste était le 15 mai 2010 dans le bassin minier.

Robert Jordens s'est éteint dans sa maison de Boulogne-sur-Mer à l'âge de 86 ans.

vido guss 1

Dans un entretien à La Voix du Nord en 2011, il évoquait la mort : « On ne part pas sans regrets, ce qu'il faut, c'est ne pas s'en apercevoir. Comme dit le poète, l'humour est la politesse du désespoir. C'est vrai, c'est important. J'ai d'ailleurs une phrase de Sacha Guitry qui me revient. Il est sur son lit de mort, son médecin est là. Il fait une syncope, tout le monde croit qu'il est mort. Et puis il se relève et dit : "Docteur, j'ai failli vous perdre !" L'humour est la politesse du désespoir... »

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.