Cet article date de plus de 6 ans

Abscon : un boulanger victime d'une mauvaise blague sur Internet

Une sale blague faite à un boulanger d'Abscon, dans le Valenciennois. Un site internet prétend que des problèmes d'hygiène ont été constatés dans son établissement. Il s'agit en fait d'un site de fausses informations, censé faire sourire. Mais là, c'est raté.
Jean-Luc Bertrand, dans sa boulangerie à Abscon.
Jean-Luc Bertrand, dans sa boulangerie à Abscon. © France 3
##fr3r_https_disabled##"C'est choquant,c'est impensable de nous faire du mal comme ça." Jean-Luc Bertrand est boulanger à Abscon près de Denain depuis 38 ans. L'histoire qu'il a vécu ces derniers jours l'a beaucoup affecté. Tout est parti de conversations avec des clients qui lui ont appris que des articles circulait sur les réseaux sociaux, annonçant la fermeture de sa boulangerie pour cause de manque d'hygiène. L'un des articles était intitulé : "Abscon : la boulangerie de Jean-Luc Bertrand ferme". Il y est notamment raconté que l'arrière-boutique de la boulangerie est sale et qu'un contrôle sanitaire a ordonné la fermeture administrative. 

En fait, cet article a été écrit sur un site parodique (un peu dans le style du "Gorafi") mais qui a l'apparence d'un vrai site. Mais la confusion est largement entretenue par cette page peu connue et dont les auteurs sont mystérieux. Seule une mention en bas de page permet de savoir que le site est fait normalement pour rire : "Actualites.co est un site de divertissement, des news sont créées par les utilisateurs. Ce sont des news humoristiques, de fantaisie, fictives , qui ne devraient pas être prises au sérieux ou servir de source d'information ! "

Plainte pour diffamation

Mais Jean-Luc Bertrand n'a pas trouvé ça drôle et a décidé de porter plainte pour diffamation : "C'est normal que je porte plainte. On nous fait mal, c'est pas possible. On ne va pas laisser tomber." Selon une avocate spécialisée, cette plainte pourrait être recevable même s'il s'agit d'un site censé être humoristique. Heureusement, cette mauvaise blague, dont on ne sait pas d'où elle peut venir (Concurrent ? Plaisantin ?) n'a pas eu de conséquences sur la fréquentation de la boulangerie. 




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
réseaux sociaux