• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Départementales : Nicolas Sarkozy chez Beck-Crespel à Armentières

© France TV
© France TV

Le président de l'UMP s'est rendu cet après-midi à Armentières dans l'entreprise de Karine Charbonnier, où François Hollande avait promis de venir. Avant de partir pour Halluin, mobiliser les électeurs pour le second tour des élections départementales.

Par @F3nord

En s'invitant ainsi à Armentières, Nicolas Sarkozy a fait d'une pierre deux coups. Non seulement, il a grillé la priorité à François Hollande qui avait promis de venir à Armentières après que Karine Charbonnier lui ait fait remarquer sur un plateau télévisé que son entreprise ferait "trois millions d'euros d'économie" si elle délocalisait.

Mais en plus le président de l'UMP a taclé Manuel Valls, en lui faisant remarquer par le biais de médias nationaux que - et c'est le cas à Armentières - en cas de triangulaires, les candidats PS arrivés derrière l'UMP ne se retirent pas systématiquement. 

 / © France TV
/ © France TV


Beck-Crespel, entreprise qui fabrique des boulons de haute technologie pour l'industrie (pétrole, éolien, nucléaire) emploie 650 salariés (300 en France et 350 en Europe). La société travaille beaucoup à l'export. D'autres entrepreneurs comme Doublet ou Bouchain ont également fait la visite chez Beck-Crespel.

Les entretiens avec Nicolas Sarkozy ont tourné autour de la compétitivité des entreprises et des charges sociales. Karine Charbonnier s'est dite d'accord à ce propos sur pas mal de points avec le président de l'UMP, en insistant sur le fait que les échanges n'étaient pas politiques.
 

Nicoals Sarkozy chez Beck-Crespel à Armentières


Nicolas Sarkozy est ensuite parti mobiliser vers Halluin, et dans les cantons de Tourcoing 1 et 2 où l'abstention était dimanche dernier de 43% à Tourcoing 1 et 37% à Tourcoing 2. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Pourquoi Bellignies est-il un des plus beaux villages du Nord Pas-de-Calais ?

Les + Lus