Cet article date de plus de 6 ans

Après le "réenterrement" de Richard III au tour de Henry Ier ?

La documentariste et scénariste britannique Philippa Langley, à l'origine de la découverte des ossements de Richard III et de son réenterrement célébré en grandes pompes la semaine dernière, a désormais un autre projet : retrouver la tombe du roi Henry Ier, fils de Guillaume le Conquérant.   
La tombe du roi Henry Ier (représenté ici dans un portrait du XVIe siècle) sera-t-elle retrouvée sous les vestiges de l'abbaye de Reading.
La tombe du roi Henry Ier (représenté ici dans un portrait du XVIe siècle) sera-t-elle retrouvée sous les vestiges de l'abbaye de Reading. © BaldBoris / Creative Commons
Philippa Langley vient de vivre une semaine médiatique des plus intenses. Cette documentariste et scénariste britannique, âgée de 52 ans, est à l'origine du "réenterrement" de Richard III, célébré jeudi en la cathédrale de Leicester. Epaulée par l'historien John Ashdown-Hill, c'est elle qui a convaincu l'université locale d'effectuer des fouilles, en août 2012, sous un parking municipal, pour y retrouver le squelette de ce souverain médiéval anglais, mort au combat en 1485. C'est elle aussi qui a trouvé les financements, notamment auprès de la Richard III Society, une association de passionnés, dont elle dirige la branche écossaise.

Philippa Langley déposant une rose sur le cercueil de Richard III.
Philippa Langley déposant une rose sur le cercueil de Richard III. © MaxPPP

Philippa Langley souhaitait que Richard III dispose d'une sépulture digne de son rang. C'est désormais chose faîte. Après ce haut fait d'arme, elle entend maintenant se lancer sur les traces d'une autre dépouille royale : celle d'Henry Ier Beauclerc, fils de Guillaume le Conquérant, enterré vers 1136 en l'abbaye de Reading, à l'ouest de Londres. Un édifice dont il ne reste aujourd'hui que quelques ruines éparses qui se mêlent au décor urbain.

"Ça s'appelle le projet de l'Abbaye Cachée", a confié Philippa Langley au site Medievalists.net. "Il s'agira avant tout de retrouver la superbe abbaye clunicienne qu'Henry Ier avait bâtie à Reading, et bien sûr, Henry Ier qui est enterré là. C'est un projet qu'on mène pas à pas. La première chose que nous ferons, c'est un sondage radar du sol. On verra alors ce qu'on pourra trouver dans cette abbaye. Ensuite, on creusera quelques tranchées "tests" pour s'assurer que le sondage nous dit bien ce que nous pensons qu'il nous dira. Ce ne sont pas mes recherches. La ville de Reading m'a demandé de le faire pour eux. (...) Nous avons la permission d'English Heritage (NDR : l'organisme public qui gère les monuments et bâtiments historiques anglais), et maintenant nous avons l'autorisation des propriétaires. On a donc deux permissions et on en attend une troisième. Et après on fera le sondage radar. On espère le faire cette année."

Vestiges de l'abbaye de Reading.
Vestiges de l'abbaye de Reading. © Creative Commons / BaldBoris

Un monarque lui aussi controversé

Comme Richard III, Henry Ier est un monarque controversé de l'histoire anglaise. Il est notamment soupçonné de s'être emparé du trône en août 1100, après avoir commandité l'assassinat de son frère, le roi Guillaume II, dit "le Roux". Un meurtre maquillé en accident de chasse. Guillaume II avait été atteint en effet d'une flèche perdue, alors qu'il coursait un cerf. Le tireur présumé, un certain Gautier Tirel (ou Walter Tyrrell pour les Anglais), prit aussitôt la fuite vers la France. Mais il jura plusieurs fois sous serment ne pas avoir assassiné le roi.

Réprésentation d'Henry Ier dans un manuscrit du XIVe siècle.
Réprésentation d'Henry Ier dans un manuscrit du XIVe siècle. © Creative Commons

Né vers 1068 dans le nord de l'Angleterre, Henry Beauclerc était le plus jeune fils de Guillaume le Conquérant, le célèbre duc de Normandie qui avait conquis l'Angleterre en 1066. Avant sa mort en 1087, ce dernier avait légué la Normandie à son aîné, Robert Courteheuse, et l'Angleterre à son cadet, Guillaume le Roux. Mais Henry Beauclerc, lui, n'avait rien reçu. La succession de Guillaume le Conquérant entraîna donc un violent conflit entre ses fils, d'abord entre Robert et Guillaume, puis entre Robert et Henry, une fois celui-ci installé sur le trône d'Angleterre.

En 1106, Henry Ier fit main basse sur la Normandie et captura son frère aîné qu'il laissa en prison jusqu'à sa mort. Maître des deux rives de la Manche, il régna jusqu'en 1135. Comme son frère Guillaume, il mourut lui aussi lors d'une partie de chasse, à Lyons-la-Forêt, en Normandie, mais après avoir mangé des lamproies avariées. Son corps fut embaumé à Rouen, ses entrailles déposées en l'abbaye du Port-du-Salut, en Mayenne, et sa dépouille rapatriée en Angleterre, pour être enterrée en l'abbaye de Reading. C'est cette dépouille que Philippa Langley et son équipe espèrent aujourd'hui découvrir.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
archéologie histoire royaume-uni