Cet article date de plus de 5 ans

Main Square : The Arrogants, A-Vox et Tim Fromont Placenti remportent le tremplin

Trois groupes lillois - The Arrogants, A-Vox et Tim Fromont Placenti - ont remporté samedi la finale du tremplin régional du Main Square. On les retrouvera en juillet prochain sur la scène du festival arrageois aux côtés des Muse, Lenny Kravitz, Pharrell Williams, Sam Smith et Charli XCX. 

The Arrogants (en haut), A-Vox (en bas) et Tim Fromont Placenti (à droite) joueront en juillet prochain à la Citadelle d'Arras.
The Arrogants (en haut), A-Vox (en bas) et Tim Fromont Placenti (à droite) joueront en juillet prochain à la Citadelle d'Arras. © Yann Fossurier
De l'aveu du jury et du public venu au Pharos d'Arras samedi soir, le niveau de cette finale du tremplin Main Square était très relevé cette année. Et il n'a pas été facile de départager les six candidats encore en lice : trois groupes lillois (Tim Fromont Placenti, The Arrogants et A-Vox) et trois groupes picards (Dead Sea, Simon Says et Riviera). Chacun a dû livrer un concert de 30 minutes devant près de 300 spectateurs, parmi lesquels les 10 jurés : Armel Campagna (directeur du Main Square), Hélène Fenzy (Live Nation France Festival), Laura Jaud (Live Nation France Festival), François Delsart (directeur du Colisée de Lens), Xavier Duchatelle (directeur des affaires culturelles de la ville de Béthune), Gérard de Loriol (directeur de la SACEM région), Benjamin Dubrulle (journaliste à La Voix du Nord), Dimitri Dutrieu (représentant de Green Room Session), Fabien Cousin (directeur du Casino et du Pharos d'Arras) et Ophélie Hugot (directrice de l'événementiel de la ville d'Arras). Ce n'est pas seulement la qualité des compositions ni la maîtrise technique qui ont été évaluées mais aussi les prestations scéniques des groupes et leur capacité à capter l'attention du public et à susciter l'enthousiasme. Le verdict est tombé peu avant 1 heure du matin après de longs débats.
Video verdict jury tremplin

A-Vox fait l'unanimité

Un groupe a  fait l'unanimité - ou presque - auprès des jurés en recueillant 9 votes sur 10: A-Vox, jeune duo électro-pop particulièrement "pêchu" et créatif. Anthéa, 18 ans, et Virgile, 21 ans, sont frère et soeur. Originaires de Charleville-Mézières, ils vivent depuis deux ans à Lille où ils suivent des études de musique (Virgile a été admis au conservatoire). L'un assure avec brio les percussions, l'autre le chant, les claviers et... le spectacle ! La demoiselle à la longue crinière rouge est clairement dans son élément sur scène, bondissante, décomplexée et débordante d'énergie.  

AVOX LIVE PHAROS

La performance scénique évoque Jennifer Ayache de Superbus, HollySiz et même parfois Charli XCX. Musicalement, on pense aussi au groupe américain Twenty One Pilots, vu l'an dernier à la Citadelle. Devant les réactions très enthousiastes du public du Pharos - dont 95% ne les connaissaient pas - on peut d'ores et déjà parier qu'A-Vox sera pour les festivaliers du Main Square une très jolie découverte. Et même une révélation tant ce duo semble promis à un très bel avenir. Signe qui ne trompe pas : Armel Campagna, le patron du Main Square, était le premier à les féliciter à leur sortie de scène.

##fr3r_https_disabled##
Anthéa et Virgile sont venus à cette finale avec une demi-douzaine d'amis et leurs parents qui ont tout suivi très attentivement en coulisses et qui attendent la suite avec impatience. Le samedi 4 juillet, ils ouvriront les festivités sur la Greenroom, la scène secondaire du Main Square, juste avant les Anglais de Coasts. James Bay, Royal Blood et Charli XCX se produiront juste après. Sans oublier Skip The Use et  Muse sur la grande scène. Un rêve éveillé pour la jeune fratrie. "Le samedi au Main Square, c'est déjà à guichet fermé avec 40 000 personnes qui seront présentes", leur a rappelé Armel Campagna. "Même en début d'après-midi, vous allez jouer devant beaucoup de monde !"

Réaction A-VOX


La revanche de Tim Fromont Plancenti

Tim Fromont Placenti et les quatre musiciens qui l'accompagnent ont décroché le deuxième billet pour le Main Square. A l'issue des premiers votes, ils étaient ex-aequo avec The Arrogants et Riviera (5 votes sur 10). Un second vote a permis au chanteur/auteur/compositeur villeneuvo-lambersartois de l'emporter avec 8 voix contre 6 pour ses deux adversaires. Une belle revanche pour ce groupe qui avait déjà atteint la finale du Tremplin Main Square l'an dernier, sans parvenir à l'emporter.
##fr3r_https_disabled##
Après sa défaite en 2014, Tim Fromont Placenti avait demandé conseil auprès d'Armel Campagna, le directeur du Main Square. Il a accepté de se remettre en cause et de "muscler son jeu" pour séduire le jury, avec un "show" beaucoup plus rock et un enthousiasme communicatif sur scène. Le tout soutenu par une excellente session rythmique, dixit le boss du festival arrageois. "J'ai compris qu'il fallait aussi offrir un spectacle au public", nous a confié en coulisses Tim Fromont Placenti qui puise son inspiration chez Bon Iver, Sufjan Stevens, Tim et Jeff  Buckley mais aussi les Smashing Pumpkins. Il se produira sur la Greenroom du Main Square le dimanche 5 juillet, juste avant l'Australien Josef Salvat. En coulisses, il croisera sans doute ce jour là les Mumford & Sons, un groupe anglais que lui et ses musiciens adorent. 
ITW Tim Fromont


The Arrogants se qualifient d'un cheveu

Les troisièmes et derniers qualifiés pour le Main Square 2015 sont The Arrogants. Une victoire à l'arrachée puisque les jurés ont dû délibérer à trois reprises pour les départager des rockeurs picards de Riviera. Emmené par un jeune chanteur tout foufou, Thomas Babczynski, ce groupe lillois propose un rock "vintage" aux sonorités "sixties" voire "fifties", inspirées des Who, des Small Faces, de Muddy Waters ou de Chuck Berry. "Des références extrêmement bien maîtrisées", ont relevé les connaisseurs au sein du jury. "Le bassiste (Louis Szymanowski et son look Buddy Holly NDR) est excellent", s'est enthousiasmé de son côté Armel Campagna, le patron du Main Square, qui a su faire pencher la balance en leur faveur. Leur "show" électrique et débridé - vainqueur à l'applaudimètre - y est aussi pour beaucoup.
##fr3r_https_disabled##Samedi soir à Arras, The Arrogants avaient emmené avec eux pas mal de fans dont toute une rangée de "groupies" particulièrement enthousiastes. Au Main Square, les Lillois se produiront sur la Greenroom le vendredi 3 juillet, juste avant les Australiens de Sheppard. Un peu plus tard, sur la grande scène, ils pourront voir Lenny Kravitz, un autre grand fan des "sixties".


Riviera, Dead Sea et Simon Says devront retenter leur chance

Les "vaincus" de la soirée n'ont pas démérité. Pour Riviera, groupe originaire de Compiègne (Oise), les portes du Main Square se sont refermées de peu et leur sort est longtemps resté dans la balance. Mehdi Benzani et ses camarades ont livré une prestation très appliquée, mais peut-être un peu trop sage. Leurs compos, qui évoquent Queens of the Stone Age et le rock US des années 90, ont quand même séduit quelques oreilles au sein du jury. Une des jurés était même extrêmement fâchée qu'ils ne soient pas retenus. Ce sera peut-être l'an prochain, si les Picards - exilés depuis peu outre-Manche - tentent une nouvelle fois leur chance.

##fr3r_https_disabled##
Pour Dead Sea aussi, les rêves de Main Square s'envolent. Le groupe électro-pop, originaire de Senlis (Oise), avait pourtant quelques oreilles très favorables, notamment chez les jurés de Live Nation, l'organisateur du festival arrageois. "Malheureusement, ils n'ont pas leur guitariste ce soir qui était là lors des demi-finales et ça se ressent", se désolait l'une d'entre eux. La voix envoûtante de Caro, la chanteuse, n'a donc pas suffi. Ni leurs élégantes compositions, comme l'entêtant Keep it High, qui a pourtant tout d'un tube en puissance. Les Dead Sea n'ont récolté que 3 voix sur 10 lors du premier vote, ce qui les a immédiatement éliminés. "C'est très bien, mais à écouter dans son salon", remarquait l'un des membres du jury, déçu par une prestation scénique des plus minimalistes. A revoir aussi l'année prochaine ? Après tout London Grammar attire les foules dans l'Europe entière avec une sobriété scénique et une économie gestuelle au moins comparables. 

##fr3r_https_disabled##
Comme Dead Sea, les Amiénois de Simon Says n'ont récolté que 3 suffrages au moment du premier scrutin. Simon, Etienne, Maxime et Lucas ont pourtant démarré leur concert "tambour battant" dans un style musical qui rappelle premiers albums d'Arctic Monkeys, en plus funky. Malgré une belle énergie et beaucoup d'enthousiasme, le show s'est révélé un peu répétitif et s'est vite essoufflé aux yeux du jury. Eux aussi nous doivent une revanche l'année prochaine !  

##fr3r_https_disabled##
Avec la désignation des trois lauréats du tremplin, l'affiche 2015 du Main Square Festival d'Arras compte désormais les 36 noms définitifs. La programmation est donc complète. Rendez-vous maintenant le vendredi 3 juillet à la Citadelle d'Arras. Ce seront The Arrogants qui ouvriront cette 11e édition vers 17h. 
Main Square 2015 : la programmation complète
VENDREDI 3 JUILLET:
* Main Stage :  Patrice, The Script, Hozier, Lenny Kravitz, Shaka Ponk
* Greenroom : The Arrogants, Sheppard, Kodaline, Lindsey Stirling, George Ezra, Rone

SAMEDI 4 JUILLET:
* Main Stage : Circa Waves, Twin Atlantic, Rivals Sons, Skip The Use, Muse, Madeon
* Greenroom : A-Vox, Coasts, BRNS, James Bay, Charli XCX, Royal Blood, Fakear

DIMANCHE 5 JUILLET :
* Main Stage : Rudimental, Tiken Jah Fakoly, IAM, Lilly Wood and the Prick, Mumford & Sons, Pharrell Williams
* Greenroom : Tim Fromont Placenti, Josef Salvat, ILoveMakonnen, Oscar and the Wolf, Sam Smith, The Avener
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
main square festival musique culture