Cet article date de plus de 5 ans

Main Square 2015 : que vaut la programmation comparée aux autres festivals français ?

Qui du Main Square, des Vieilles Charrues, de Musilac, de Beauregard, des Eurockéennes ou de Rock en Seine propose la meilleure programmation l'été prochain ?
Lenny Kravitz, Charli XCX, Muse, Pharrell Williams, Sam Smith et Hozier sur une même affiche, l'été prochain, au Main Square d'Arras.
Lenny Kravitz, Charli XCX, Muse, Pharrell Williams, Sam Smith et Hozier sur une même affiche, l'été prochain, au Main Square d'Arras. © MaxPPP
websitewer
Le Main Square Festival d'Arras a bouclé mardi la programmation de son édition 2015. Après une édition 2014 record (135 000 spectateurs en cumulé sur 4 jours), faut-il s'attendre encore une fois à un bon cru ? Oui, si on en juge les ventes déjà effectuées : les places pour la journée du samedi 4 juillet, jour de la venue du groupe Muse, sont parties en seulement 8 jours.  Les "pass" 3 jours, eux, se sont écoulés en seulement deux mois. Du jamais vu à Arras ! Armel Campagna, le directeur du festival, espère ainsi afficher complet en juillet prochain. "Pour une fois, j'ai le sentiment de ne pas avoir besoin de défendre mon affiche", se félicite celui qui assure la programmation du Main Square depuis 2011. 
Encore un grand cru pour les festivaliers du Main Square ?
Encore un grand cru pour les festivaliers du Main Square ? © MaxPPP

Mais qu'en est-il au regard des autres grands festivals français ? Nous avons choisi de comparer l'affiche 2015 du Main Square à celles de cinq autres événements pop/rock de l'été : les Eurockéennes de Belfort (Franche-Comté, 3-5 juillet), Beauregard à Hérouville-Saint-Clair (Normandie, 2-5 juillet), Musilac à Aix-les-Bains (Savoie, 10-13 juillet), les Vieilles Charrues à Carhaix (Bretagne, 16-19 juillet) et Rock en Seine à Saint-Cloud (Ile-de-France, 28-30 août). Cinq belles affiches qui - comme celle du Main Square - n'ont pas beaucoup à rougir cette année face au meilleures programmations européennes. Pour essayer d'être un tantinet objectifs - ce qui n'est pas simple - nous avons retenu plusieurs critères : la qualité, la popularité et la rareté des têtes d'affiche, les exclusivités obtenues par les festivals et la présence ou non d'artistes de "légende" sur scène. Comme ces six festivals ont tous une même base pop/rock, nous avons aussi épluché qualitativement la programmation "de niche" : hip-hop/soul/R&B, world/reggae, metal et electro, ce dernier genre prenant de plus en plus d'importance au fil des ans sur les scènes françaises.

Attention toutefois, les programmations des Vieilles Charries et de Rock en Seine ne sont pas définitives.  


Têtes d'affiche internationales : avantage Main Square

Pharrell Williams sera sur la scène du Main Square le dimanche 5 juillet
Pharrell Williams sera sur la scène du Main Square le dimanche 5 juillet © MaxPPP
On le voit dans le tableau ci-dessus, on retrouve souvent les mêmes têtes d'affiche sur ces festivals : Muse sera ainsi au Main Square, à Musilac et aux Vieilles Charrues, Sting aux Eurocks et à Beauregard, Lenny Kravitz au Main Square et à Beauregard, les Chemical Brothers un peu partout... sauf à Arras. De son côté, Rock en Seine a fait un joli coup avec The Libertines, qui vient de se reformer et qui devrait sortir son premier album depuis 11 ans. Mais le groupe de Pete Doherty et Carl Barat n'est pas forcément le plus connu du grand public. Il nous a donc semblé que le Main Square sortait vainqueur d'une très légère tête. Raison principale : la présence de Pharrell Williams , phénomène musical de l'année 2014 avec son tube Happy resté 22 semaines en tête des ventes de singles en France. Un record ! "Même par rapport aux autres très gros festivals européens, on est très bien", estime Armel Campagna. "Bon, il nous manque les Foo Fighters (tête d'affiche de Rock Werchter en Belgique NDR) qu'on aurait bien aimé avoir. Et Paul McCartney (annoncé au festival danois de Roskilde l'été prochain NDR). McCartney, ce serait vraiment le rêve".

Têtes d'affiche françaises ou francophones : avantage Musilac

Christine and The Queens sera à Musilac, aux Eurocks, à Beauregard mais pas au Main Square.
Christine and The Queens sera à Musilac, aux Eurocks, à Beauregard mais pas au Main Square. © MaxPPP

L'an dernier, le Main Square avait David Guetta, Stromae, -M- et Bertrand Cantat. Cette année, les têtes d'affiche françaises seront Skip The Use, Shaka Ponk et les rappeurs marseillais d'IAM. Des artistes talentueux, reconnus dans leur domaine et qui font le "show" mais que l'on voit très souvent chaque été sur les routes de France. Shaka Ponk apparaît ainsi en 3e position cette année du classement des "squatteurs de festivals" établi par le collectif Sourdoreille. Le groupe arrive juste derrière Massilia Soundsystem et Fauve avec 20 festivals au programme cette année ! En revanche, le Main Square a "raté" cette année le phénomène francophone de ces 12 derniers mois : Christine & The Queens ne viendra pas à la Citadelle d'Arras. "Avec son management, elle a préféré priviliégier son concert au Zenith de Lille en novembre", nous a expliqué Armel Campagna. Du coup, pour ce qui est des têtes d'affiche françaises ou francophones, on préfère décerner le prix à Musilac qui proposera la jeune chanteuse, mais aussi David Guetta, Calogero, Coeur de Pirate, Dominique A et les Brigitte

Exclusivités : avantage Main Square

Sam Smith ne fera qu'un seul festival en France cet été : le Main Square
Sam Smith ne fera qu'un seul festival en France cet été : le Main Square © MaxPPP

C'est le point fort de Live Nation, l'organisateur du festival arrageois. Cette année encore de nombreux artistes ne feront qu'un seul festival en France : le Main Square. Ce sera le cas de Sam Smith mais aussi Hozier, The Script, Charli XCX, James Bay, Rudimental ou encore Mumford & Sons.  Le festival parisien Rock en Seine, organisé par Nous Productions, un autre gros producteur de spectacles et de tournées, affiche également quelques belles exclusivités : The Libertines, on l'a dit, Kasabian, la chanteuse galloise Marina Diamandis (Marina and The Diamonds) très populaire outre-Manche, et des artistes "indé" très appréciés comme Tame Impala, Jamie XX ou Wolf Alice. Mais en terme de notoriété en France, les "exclus" du Main Square dépassent nettement celles de Rock en Seine qui s'adressent à un public plus pointu. 

"Légendes" : avantage Beauregard

Scorpions jouera  "Wind of Change" et "Still Loving You" à Beauregard
Scorpions jouera "Wind of Change" et "Still Loving You" à Beauregard © MaxPPP

Avec Lenny Kravitz - 40 millions d'albums vendus en 26 ans de carrière et un florilège de tubes - le Main Square tient assurément sa "légende" après Sting en 2013 et Iron Maiden en 2014. Pour autant, cet éternel jeune homme de 50 ans n'est pas encore "vintage". Depuis trois ans, le Main Square préfère cibler le jeune public en proposant des artistes dans l'air du temps. Pour prendre une bonne bouffée de nostalgie, mieux vaudra se rendre aux Vieilles Charrues qui proposent Lionel Richie et la pasionaria des "sixties" Joan Baez. Mais le festival de Beauregard, en Normandie, nous semble faire encore plus fort cette année avec - en plus de Lenny Kravitz - les rockeurs allemands de Scorpions - dont les ballades électriques ont pimenté les premières "boums" et les premiers émois adolescents des quadragénaires d'aujourd'hui - Sting et le guitariste anglais Johnny Marr, ex-complice de Morrissey au sein du mythique groupe de Manchester, The Smiths. Sans oublier non plus les vétérans du rap US Cypress Hill

Programmation hip-hop/soul/R&B : avantage Eurockéennes

Le rappeur américain Pusha T sera aux Eurocks de Belfort.
Le rappeur américain Pusha T sera aux Eurocks de Belfort. © MaxPPP

Parents pauvres de la précédente édition, le hip-hop et le R&B feront leur grand retour au Main Square cette année avec IAM, les Anglais de Rudimental et le chanteur américain ILoveMakonnen. Malgré la présence de Cypress Hill à Beauregard, la meilleure programmation dans ce registre nous semble celle des Eurockéennes, en quantité, en variété comme en qualité : Die Antwoord, Pusha T, ILoveMakonnen, Big Freedia, Ho99o9, Run The Jewels, Sinkane, Kevin Gates, Alabama Shakes, etc... 

Programmation world/reggae : avantage Vieilles Charrues

Tony Allen jouera aux Vieilles Charrues avec des invités prestigieux.
Tony Allen jouera aux Vieilles Charrues avec des invités prestigieux. © MaxPPP
L'Ivoirien Tiken Jah Fakoly dénotera un tout petit peu cet été au Main Square, au milieu d'une programmation très pop. Le reggae et les "musiques du monde" seront davantage à l'honneur aux Vielles Charrues. Une habitude pour le festival breton. On retiendra surtout la venue de Tony Allen, l'un des pionniers de l'afrobeat, qui se produira à Carhaix avec son copain Damon Albarn, chanteur de Blur et Gorillaz, et le rappeur français Oxmo Puccino.

Programmation "metal" : avantage Eurockéennes

Les Australiens de Parkway Drive seront aux Eurockéennes.
Les Australiens de Parkway Drive seront aux Eurockéennes. © MaxPPP

La greffe "metal" n'a pas vraiment pris l'an dernier au Main Square qui avait convié Iron Maiden, Alice in Chains, Ghost et Mastodon sans faire le plein ce jour là. Cette année, du coup, les "métalleux" iront voir ailleurs. Au Hellfest bien entendu, mais peut-être aussi à Musilac pour Slash, l'ex-guitariste des Guns'n'Roses, et Gojira. L'affiche des Eurockéennes est encore plus intéressante pour les amateurs du genre avec les Eagles of Death Metal (qui, contrairement à ce que leur nom indique, est plus un groupe de "stoner rock"), les Australiens hurlants de Parkway Drive et les Californiens de Black Label Society. On constate globalement que le "metal" semble de moins en moins prisé dans les grands festivals pop/rock français.  
 

Programmation électro : avantage Vieilles Charrues

Prodigy sera l'un des nombreux groupes électro présents aux Vieilles Charrues.
Prodigy sera l'un des nombreux groupes électro présents aux Vieilles Charrues. © MaxPPP

L'an dernier, le Main Square avait proposé une affiche électro "haut de gamme", avec des grands noms internationaux et de l'éclectisme (David Guetta, Skrillex, Gesaffelstein, Disclosure, Bakermat, Paul Kalkbrenner, Parov Stelar, Arsenal). Cette année, le festival arrageois a plutôt misé sur des jeunes talents 100% "French Touch" dont certains comptent déjà quelques tubes à leur actif : The Avener, Madeon, Fakear et Rone. Les Belges d'Oscar & The Wolf, aux sonorités plus pop, seront aussi de la partie. Mais au rayon électro, les Vieilles Charrues et les Eurockéennes font plus fort à nos yeux cette année. On a eu beaucoup de mal à les départager mais on a finalement opté pour le festival breton qui alignera pêle-mêle David Guetta, The Chemical Brothers, Prodigy, Flume, SBTRKT, Archive, Brodinski, Boris Brejcha, The Shoes ou encore Fritz Kalkbrenner.     
Main Square 2015 : la programmation
Vendredi 3 juillet:
* Shaka Ponk
* Lenny Kravitz
* The Script
* Hozier
* George Ezra
* Kodaline
* Rone
* Patrice
* Lindsey Stirling
* Sheppard

Samedi 4 juillet:
* Muse
* Charli XCX
* Skip The Use
* Royal Blood
* Madeon
* Circa Waves
* BRNS
* Fakear
* James Bay
* Rival Sons
* Twin Atlantic
* Coasts

Dimanche 5 juillet :
* Lilly Wood and The Prick
* Pharrell Williams
* Sam Smith
* IAM
* Mumford & Sons
* Rudimental
* Oscar and The Wolf
* Tiken Jah Fakoly
* The Avener
* ILoveMakonnen
* Josef Salvat
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
main square festival musique culture