• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Livre : “Les oubliés de 39-45”, la rafle des Britanniques

Le père de Frédéric Turner a été incarcéré à la prison d'Arras en 1940 avant d'être déporté. / © France 3
Le père de Frédéric Turner a été incarcéré à la prison d'Arras en 1940 avant d'être déporté. / © France 3

L'Historien et fils de déporté anglais, Frédéric Turner raconte dans son livre comment quelque 3 000 Britanniques du Nord Pas-de-Calais ont été déportés pendant la second Guerre mondiale. 

Par @F3nord

Elle les tient dans ses mains... comme un trésor. Ces lettres si précieuses ont été envoyées par le père de Dorothy, prisonnier en Allemagne entre 1940 et 1944. William Roys fait partie de ces britanniques vivant dans le Nord-Pas de Calais arrêtés dès le début de l'Occupation.

Le père de Dorothy avait épousé une française. C'est alors un paisible commerçant de 54 ans. Il est pourtant déporté, et torturé. Pour Frédéric Turner, ces Anglais, arrêtés dans le Nord Pas-de-Calais sont des oubliés. Lui aussi a eu un père déporté en Allemagne... Le père de Frédéric Turner vivait à Holque, sur les bords de l'Aa. C'est alors un simple ouvrier agricole. Il est recensé par la préfecture qui fait du zèle...

"Les oubliés de 39-45", la rafle des Britanniques

"Les Allemands avaient peur que les Britanniques entrent en résistance et fasse un travail de sape, de résistance. C'étaient des espions en puissance [...] Les Allemands souhaitaient que l'on recense tous les hommes étant âgés au moins de 18 ans. Cela a été fait dans le Pas-de-Calais ; dans le Nord cela a été plus loin, le préfet les a listés à partir de 16 ans", explique Frédéric Turner.

Dans son livre Frédéric Turner répertorie tous ces Anglais du Nord Pas-de-Calais déportés : 600 familles c'est à dire quelque 3 000 personnes

Sur le même sujet

Les postiers de Saint-Quentin en grève

Les + Lus