Doudou de Mons : c'est ce week-end !

Grand week-end de fête à Mons. Le Doudou, fête religieuse ancestrale qui célèbre, pour certains, la ville épargnée au Moyen-Âge par la peste, commence tous les ans, le week-end de la Trinité. Aperçu de cette commémoration avec ses cortèges, concerts en habits d'époque et ses traditions.

Reconnue en 2005 par l'Unesco au titre de Patrimoine oral et immatériel de l'Humanité, la fête ancestrale (elle date du Moyen-Âge) du Doudou de Mons, célèbre à partir du dimanche de la Trinité, et pour une semaine, le fait que l'épidémie de peste ait épargné le Hainaut belge à la moitié du XIVe siècle.

A l'origine, une procession religieuse en 1349, mettant en avant la châsse de Sainte Waudru, patronne de la ville de Mons, aurait permis de faire reculer la peste, selon la croyance populaire. Cette fête est célébrée aujourd'hui encore avec un grand engouement. Voici comment le premier week-end du Doudou de Mons se décompose...


Vendredi 29 mai : des concerts en soirée (voir le programme complet)
Samedi 30 mai : série de concerts et de cortèges avant une retraite au flambeau en soirée, de 11h00 à 23h00
Dimanche 31 mai : temps fort de la semaine, il se décompose en une messe, une procession et le combat du Lumeçon
Les jours suivants sont consacrés à des braderies, des manifestations, braderie, ou des jeux populaires

 

"Le combat dit Lumeçon"

Saint-Georges, qui combat un monstre horrible, le Dragon, représentant le mal, dans une arène de sable au beau milieu de la Grand-Place de Mons, pendant une demi-heure, chaque année le dimanche de la Trinité, en présence d'une foule énorme et enthousiaste : c'est le Combat dit Lumeçon.

Le mot Lumeçon signifie limaçon. On désignait jadis sous ce nom certains spectacles équestres en raison des mouvements circulaires des cavaliers. 

Quant au personnage de Saint-Georges, martyr du IVe siècle, saint patron de la chevalerie de toute la chrétienté, il est principalement représenté en chevalier qui terrasse un dragon : allégorie de la victoire de la foi chrétienne sur le démon. Si toutes les couleurs de saint Georges sont les couleurs célestes, il chevauche un cheval noir pour symboliser la part de mal qui existe en chacun. 

Enfin le Doudou est la musique jouée pendant ce combat dit Lumeçon. 
Voir également le site très complet doudou.mons.be