Tourcoing : nouvelles violences à La Bourgogne, quartier sous tension

Publié le Mis à jour le
Écrit par @F3nord
Les riverains ont filmé les tensions de la nuit dans leur quartier.
Les riverains ont filmé les tensions de la nuit dans leur quartier. © Captures d'écran vidéos Facebook

La tension reste vive dans le quartier de la Bourgogne à Tourcoing. 

150 policiers mobilisés, un hélicoptère pour une nuit sous tensions. Sur la place de la Bourgogne à Tourcoing, une cinquantaine de personnes la nuit dernière. Au moins deux incendies de véhicules, des jets de projectiles vers les policiers... Aucun blessé mais une ambiance très tendue. 

Selon La Voix du Nord, huit bouteilles plastiques contenant de l’essence ont été saisies. Le quartier voisin de l'Epidème a aussi été touché par ces violences. Un jeune homme a été placé en garde à vue. 
video vdn bourgogne

Certains habitants ont filmé dans le quartier la nuit dernière et ont posté leurs vidéos sur Facebook. Elles décrivent un quartier loin d'être calme...  

La guère a la Zup de Tourcoing

Posted by Victor Hugo on mardi 2 juin 2015

Posted by Dede Cinq Neuf on mardi 2 juin 2015
Déjà la veille, cinq à six voitures avaient été incendiées et quelques feux de poubelles dénombrés. Des véhicules de police avaient fait l'objet de jets de pierres, tout comme un bus de la régie Transpole, selon la police. Il n'y avait toutefois pas eu de blessés. La nuit précédente, un accident de la route avait eu lieu après que les occupants d'un véhicule ont "refusé" un contrôle de police, selon une autre source policière, sans plus de détails.

Un occupant du véhicule est décédé et deux autres ont été blessés dont un très gravement lors de cet accident (pronostic vital engagé), après avoir percuté un arbre, "alors qu'ils roulaient à une vitesse excessive par temps humide", selon cette source.

Une marche dans le quartier

Le père du jeune homme décédé nous a contacté pour lancer un "appel au calme" : "J'enterre mon fils en début d'après-midi. Après, aura lieu une marche avec les habitants du quartier. J'espère qu'elle sera silencieuse. La situation est très tendue. Pour le moment, le sentiment de révolte est contenu mais je redoute que tout s'enflamme." Il annonce tout de même qu'il va porter plainte auprès du procureur de la République : "Mon fils n'est pas quelqu'un de violent. Je veux comprendre ce qui s'est passé."

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.