Recycler les légumes non consommés en soupes : une idée nordiste écologique et économique

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Nord Pas-de-Calais web

D'une part, le gâchis est moindre, d'autre part cinq personnes (pour l'instant), chômeurs de longue durée, ont pu retrouver un emploi grâce à cette idée. 

Le concept est simple, encore fallait-il avoir le mérite de le créer et de le mettre en oeuvre. C'est ce qu'a fait une entreprise nordiste, de Templeuve, qui distribue ses soupes sous la marque "Bon et bien". Leclerc, Randstad et McCain ont investi dans cette idée. 

Des tomates considérées comme trop mûres pour la grande distribution qui trouvent preneur à moitié prix ou des pommes de terre germées ou mal calibrées récupérées directement auprès d'agriculteurs. Chaque mois quelque 3 tonnes de légumes sont ainsi retransformées pour fabriquer des soupes comme le montre ce reportage de Marie-Candice Delouvrié et Jean-Marc Vasco. 
durée de la vidéo: 02 min 02
"Bon et bien", des soupes à partir de légumes abimés


Auprès des consommateurs l'idée fait son chemin, (voir les réactions dans la vidéo ci-dessus) et une entreprise de grande distribution a également trouvé l'idée porteuse. Du coup, elle a acheté toute la production de soupes de la première année. A terme, l'entreprise compte créer dix autres unités de production pour vendre ses soupes élaborées par des chefs du Nord Pas-de-Calais.