80 élèves et 31 personnels testés positifs à la Covid-19 dans l'académie d'Amiens depuis la rentrée

Les préfectures des départements de l'Aisne, la Somme et l'Oise, le rectorat et l'Agence régionale de santé font le point ce vendredi 11 septembre sur le nombre de cas de Covid-19 depuis la reprise des cours.

Le lycée Saint-Vincent à Senlis dans l'Oise est le premier établissement de l'académie d'Amiens à fermer ses portes suite à des cas de Covid-19
Le lycée Saint-Vincent à Senlis dans l'Oise est le premier établissement de l'académie d'Amiens à fermer ses portes suite à des cas de Covid-19 © FTV
Il n'aura pas fallu attendre très longtemps avant que les premières fermetures de classes aient lieu. Dès le 2 septembre, un cas de Covid-19 est confirmé sur une élève de primaire à Balagny-sur-Thérain dans l'Oise. Résultat : trois classes sont fermées et les enfants placés en quatorzaine. Le début d'une longue série. 

La veille déjà, 25 élèves et 2 surveillants avaient été placés à l'isolement après la découverte d'un cas de Covid-19 au collège Rosa Parks d'Amiens. Les élèves avaient participé à un stage de remise à niveau juste avant la rentrée. L'établissement avait pu néanmoins ouvrir ses portes et accueillir les autres collégiens mardi 1er septembre. 

25 classes et un établissement fermés

Au total, selon un dernier bilan effectué vendredi 11 septembre par les préfectures des trois départements picards, le rectorat et l'Agence régionale de santé, 80 élèves et 31 personnels de l'Éducation nationale ont été testés positifs depuis la reprise des cours.

25 classes ont été fermées après la découverte de cas de Covid-19, ainsi qu'un établissement : le lycée Saint-Vincent à Senlis dans l'Oise. Cinq cas positifs à la Covid-19 ont été identifiés dans quatre classes différentes. La préfète de l'Oise en lien avec le directeur diocésain de l'enseignement catholique de l'Oise a donc pris la décision de fermer l'établissement du 10 au 25 septembre 2020.

Dès la confirmation d'un cas positif, l'agence régionale de santé établit d'abord la liste des personnes "contacts à risque." En présence de plusieurs cas, la direction de l'établissement en concertation avec l'ARS peut prendre la décision d'organiser un dépistage au sein de l'établissement. C'est le cas du lycée Saint-Vincent à Senlis. 

Dans l'académie d'Amiens, déjà 1 838 élèves et 148 personnels ont fait l'objet d'une mesure d'éviction dans les 90 établissements concernés par des cas de Covid-19. Le rectorat assure que l'ensemble des élèves bénéficient d'un enseignement à distance en attendant la réouverture des classes et des établissements.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rentrée scolaire éducation société coronavirus/covid-19 santé