Abandonner un animal est puni par la loi de 30 000 € d'amende et 2 ans de prison

Environ 100 000 chiens et chats sont abandonnés en France chaque année, selon la SPA / © Pixabay
Environ 100 000 chiens et chats sont abandonnés en France chaque année, selon la SPA / © Pixabay

Malgré ces lourdes peines encourues, environ 100 000 animaux (chiens et chats) sont abandonnés en France chaque année. 

Par AJ

Il y a des choses qui ne se font pas, aussi bien sur le plan moral que selon les lois établies. C'est le cas pour l'abandon d'animal. Chaque année, 100 000 animaux sont abandonnés en France. Un chiffre affolant faisant de la France le pays numéro un du nombre d'abandons en Europe.

Les auteurs de ces actes justifient souvent leur geste du fait d'un déménagement, d'une séparation, d'un manque d'argent ou bien encore d'un départ en vacances. C'est d'ailleurs durant la période estivale que le plus nombre d'abandons (près de 40 000) sont observés.
Pourtant, en France, l'abandon d'un animal "domestique, apprivoisé ou tenu en captivité" est puni d'une peine pouvant aller jusqu'à deux ans de prison et 30.000 € d'amende. A ces condamnations, le tribunal peut également décider de confier définitivement l'animal à une fondation ou une association de protection animale.

La loi indique par ailleur que le tribunal peut "se prononcer, à titre complémentaire, sur l'interdiction, définitive ou non, de détenir un animal" et "sur l'interdiction, pour 5 ans maximum, d'exercer l'activité professionnelle qui a permis de préparer ou d'effectuer l'abandon".

Le 29 juin, en réaction au triste record détenu par la France à ce sujet, 240 élus, emmenés par le député LREM Loïc Dombreval et le sénateur LR Arnaud Bazin, ont signé une tribune dans le JDD dans laquelle ils se sont engagés à déposer prochainement une proposition de loi pour "en finir" avec de telles pratiques.
 

Qui contacter en cas d'abandon ou de maltraitance ?

Les personnes témoins d'abandon d'animaux domestiques ou de maltraitance animale se doivent de contacter :
  • les autorités, c'est-à-dire la gendarmerie, la police, les services de la préfecture
  • les services vétérinaires de la direction départementale de protection des populations (DDPP ou DDCSPP)
  • une association de protection animale
Dans le cas inverse, les individus souhaitant abandonner légalement leur animal doivent, avant tout, se renseigner sur le refuge situé le plus près de leur domicile et prendre rendez-vous. Puis, s'y rendre et informer l'équipe du refuge sur le passé, le comportement et la raison de l'abandon de l'animal.

Parmi les associations de protection animale, la SPA est la plus connue avec 62 refuges et maisons répartis à travers le pays (dont 3 refuges et 1 dispensaire en Picardie). L'an passé, elle a recueilli près de 42 000 animaux dont environ 10 000 l'été.
 

Contacts utiles

.SPA : la carte des sites SPA en France

.AnimaLove : 0675.42.94.84 / site Internet

.Coeur 80 pour les 4 pattes : page Facebook / coeur80pourles4pattes@yahoo.fr

.DDPP de l'Aisne : 0364.54.61.00 / ddpp@aisne.gouv.fr
Horaires : du lundi au vendredi, de 8h30 à 12h/ 14h à 17h

.DDPP de l'Oise : 0344.06.21.60 / ddpp@oise.gouv.fr
Horaires : du lundi au vendredi, de 9h30 à11h30h/14h à16h (sur rendez-vous)

.DDPP de la Somme : 0322.70.15.80 / ddpp@somme.gouv.fr
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus