A Boué, les salariés de Materne sont en grève

Dans le nord de l'Aisne, à Boué, c'est un mouvement de grève d'une durée quasi historique qui frappe l'usine des fameuses compotes "Materne". La protestation dure depuis maintenant  11 jours. Des salariés bloquent jour et nuit l'accès au site pour obtenir des augmentations.
Depuis bientôt deux semaines, 90% des salariés de l'usine Materne de Boué dans l'Aisne sont en grève.
Depuis bientôt deux semaines, 90% des salariés de l'usine Materne de Boué dans l'Aisne sont en grève. © France 3 Picardie

C'est la plus longue grève de l'histoire de l'usine Materne de Boué dans l'Aisne. La dernière datait par ailleurs de 2010. Depuis maintenant le 17 janvier, 90% des 320 salariés ont cessé le travail. Jour et nuit, ils se relaient pour tenir le piquet de grève fait de palettes et installé à l'entrée de l'unité de fabrication des compotes Pom'Potes. Tout est à l'arrêt.

Les employés réclament une meilleure répartition de la participation et une revalorisation de 2,5% des salaires. Pour le moment, les négociations avec la direction n'ont pas abouti. Mais une nouvelle réunion est prévue dans les jours à venir.

Ecoutez Julien Prêtre, délégué du personnel CGT de l'usine Materne de Boué dans l'Aisne : 
 
durée de la vidéo: 00 min 16
Julien Prêtre, délégué du personnel CGT de l'usine Materne de Boué (02) ©France 3 Picardie
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
grève économie social