Départementales 2021 dans l'Aisne : découvrez les résultats définitifs du second tour

Le second tour des élections départementales a lieu ce dimanche 27 juin 2021. Découvrez tous les résultats dans le département de l'Aisne.

Bulletin de vote dans l'urne - Illustration
Bulletin de vote dans l'urne - Illustration © Frederik Giltay / FTV

Dans l'Aisne, près de 372 000 électeurs sont appelés à élire 21 binômes paritaires (un homme, une femme) dans les 21 cantons du département soit 42 conseillers départementaux au total.

Avec une abstention en hausse de presque 20 points entre le second tour de 2015 et celui de 2021, la nouvelle assemblée départementale voit disparaître le Rassemblement national de sa composition : le RN perd les 6 sièges acquis en 2015. Sur les 42 conseillers, la droite augmente sa représentation avec 16 sièges auxquels s'ajoutent 2 LR et 2 pour l'union du centre et de la droite. La gauche affiche 12 sièges, puis le centre avec 8 sièges. Les deux derniers sièges vont à des candidats inscrits sous l'étiquette divers.

Le Rassemblement national perd ses deux cantons

Le Rassemblement national perd le canton de Villers-Cotterêts. C'est le binôme LREM Jeanne Doyerz-Rouseel / Patrice Lazaro qui l'emporte, avec un score de 50,16%, soit seulement 24 voix de plus que le binôme RN. 

Le parti de Marine Le Pen perd également le canton de Guise. Le binôme divers centre l'emporte largement face au Rassemblement national, avec un score de 62,83%. Roselyne Cail et Hugues Cauchet sont donc élus, sans grande surprise puisqu'il ne leur manquait que 400 voix pour être élus au premier tour.

Le Rassemblement national accumule les défaites dans le reste du département. Dans le canton de Vic-sur-Aisne, le binôme divers droite Sarah Batonnet / Nicolas Rébérot remporte le duel avec un score de 59,91%. Dans les trois cantons de Saint-Quentin, la droite l'emporte très largement sur les binômes du Rassemblement national. Dans celui de Château-Thierry, c'est le binôme de gauche Sébastien Eugène (maire de la ville) et Michèle Fuselier gagnent également haut la main contre le RN avec 70,86% des suffrages. 

Dans le canton de Laon 1, la gauche est élue avec 69,3% des voix avec le binôme Mathieu Fraise/Annie Tujek, élue sortante. À Laon 2, la seule élue EELV du conseil départemental garde son siège : Brigitte Fournié Turquin et son binôme Thierry Délerot remportent le second tour à 68,62% des suffrages sur une liste d'union de la gauche. La gauche (Delphine Molet et Yann Rojo) qui gagne également le canton de Bohain-en-Vermandois avec 65,28% des suffrages.

La droite emporte le canton d'Hirson avec le binôme Jérôme Duverdier/Mélanie Nicolas (64,23% des voix).

Taux de participation identique par rapport au 1er tour

À midi, la participation est quasiment identique avec 12,49% au second tour contre 12,81 au premier tour. À 17h elle est de 30,30% contre 30,09% au premier tour.

Le taux de participation définitif au premier tour était de 34,92% contre 53,27% en 2015. Le taux de participation le plus bas a été relevé à Soissons (30,15%) et le plus haut à Marle (46,61%).

Deux binômes élus au premier tour

Lors du premier tour, deux binômes ont déjà été élus : Marie Françoise Bertrand et Nicolas Fricoteaux (DVC) pour le canton de Vervins, ainsi qu'Isabelle Ittelet et Pierre-Jean Verzelen (DVD) pour le canton de Marle. 

Au premier tour, la droite (DVD, LR, UDC) est en tête dans 7 cantons, la gauche (DVG) dans 6, le RN dans 4 et le centre (DVC) dans 2. Le RN est présent partout au second tour sauf dans le Canton de Ribemont. 

Dans ce canton justement le binôme divers gauche Vincent Cool et Florence Trevisan, arrivé en tête avec 37,25 % des suffrages, n'est pas présent au second tour car il ne s'est pas inscrit à temps auprès de la préfecture pour enregistrer sa candidature. Il n'y a donc qu'un bulletin de vote : celui du binôme concurrent, divers gauche également, composé de Véronique Lebeau et Stéphane Linier, qui était arrivé en seconde position, avec un score de 33,46%.

En 2015, l'Aisne basculait à droite

Après 17 ans aux mains de Parti socialiste et d'Yves Daudigny, le conseil départemental bascule à droite en 2015 qui remporte, avec 48,9% des suffrages, 18 des 42 sièges, soit 9 des 21 cantons. Cette majorité n'est qu'une majorité relative puisque que la gauche gagne 8 cantons, soit 16 sièges (le Front national en gagne 4, soit 8 sièges). 

Au fil de la mandature, la majorité a glissé vers le centre droit, menée par Nicolas Fricoteaux qui souhaite rassembler le plus large possible pour garder la tête du Département et freiner la progression du parti de Marine le Pen. Au soir du premier tour en mars 2015, le RN s'était qualifié dans tous les cantons pour le second tour et était en tête dans 16 d'entre eux, avant que la droite ne l'emporte finalement.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales 2021 politique élections parti socialiste les républicains rassemblement national