Des élus de l'Aisne dénoncent la baisse des financements destinés à l'entretien des cours d'eau

La Serre est un affluent de l'Oise qui court jusqu'à Montcornet / © FTV
La Serre est un affluent de l'Oise qui court jusqu'à Montcornet / © FTV

Après le passage de la tempête et le pic de crues, il va falloir dégager les arbres tombés sur les cours d'eau et les rivières. Plusieurs milliers d'euros sont à prévoir mais la baisse de subventions pourrait conduire à différer les travaux. 

Par CDC et Rémi Vivenot

Dans l'Aisne, l'inquiétude règne depuis le passage de la tempête. Des arbres gênent l'écoulement de l'eau sur la Serre. Il va falloir les dégager or tout cela a un coût.

Le syndicat chargé de la rivière se demande aujourd'hui comment financer les travaux. "On avait 60% de taux de subventions pour les entretiens et là aujourd'hui, c'est 20% à peine, mais les sommes sont toujours les mêmes à payer aux entreprises" déplore Hubert Compère, président du syndicat de la rivière Serre-aval
 

Le constat est général. Les différents syndicats déplorent la même baisse. Ils craignent un risque d'inondation si les travaux sont différés. 

De son côté, le Département se fait l'écho des récriminations et met en cause la politique menée par l'agence de l'eau, principal financeur.
Ce dernier explique appliquer de nouvelles orientations pour prendre en compte une baisse de 13% de ses recettes : "En regard de cette baisse, on a un cadre de dépense du coup qui a été orienté vers les sections qui sont les plus efficaces et le choix a été de privilégier les aides aux changements durables, plutôt des actions de restauration et non des aides au fonctionnement tel que l'entretien" se défend Pascale Mercier, directrice de l'agence de l'eau Seine-Normandie.
L'agence précise aussi que les collectivités peuvent choisir de lever directement une taxe pour financer leurs travaux d'entretien.

 

Sur le même sujet

Les + Lus