• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Extension du site de stockage des déchets d'Allemant dans l'Aisne

© France 3/ image d'illustration
© France 3/ image d'illustration

Le préfet de l’Aisne, vient d'autoriser la société SUEZ RV Nord-Est à exploiter jusqu’en 2028 une extension du centre de stockage de déchets non dangereux d'Allemant dans l'Aisne, pour une capacité maximale de 90 000 tonnes par an. 

Par Halima Najibi

Depuis le 30 septembre 2016 et la fermeture du site Allemant 1, le département de l’Aisne ne dispose plus que de deux installations de stockage de déchets non dangereux  le site de Flavigny-Le-Grand  et le site de Grisolles avec une capacité de 100 000 tonnes par an jusqu’au 31 décembre 2022 pour le premier et de 80 000 tonnes par an jusqu’en 2030 pour le second.

Selon la préfecture «La capacité de stockage du département est actuellement de 180 000 tonnes par an, pour un volume à enfouir de l’ordre de 236 000 tonnes. Le déficit est donc de 56 000 tonnes (...)  l’extension du site d’Allemant est la seule solution qui permette de répondre à une demande encore forte de stockage des déchets produits dans le département de l’Aisne et offre une solution de proximité limitant le surcoût et les nuisances associés au transport.»

L'exploitant est tenu de respecter certaines prescriptions


Afin de prévenir les risques de pollution des eaux souterraines et des nuisances liées à l'activité, la société Suez RV Nord-Est devra mettre en place des barrières d’étanchéité dans le sous-sol du site. Effectuer un suivi approfondi des eaux souterraines (installation de piézomètres sur le site permettant de surveiller les écoulements et la qualité de la ressource). Procéder au traitement par évaporation des lixiviats in situ. Assurer la collecte du biogaz par un nombre de puits deux fois supérieur à ce que prévoit la réglementation. Et enfin opérer à la valorisation du biogaz par moteur et chaudière.

Contrôle régulier du site par une commission


«L’inspection des installations classées pourra réaliser ou faire réaliser à tout moment, de manière inopinée ou non, des prélèvements d’effluents, de déchets ou de sols, ainsi que des mesures de niveaux sonores ou de vibrations. Les frais occasionnés seront à la charge de l’exploitant (...) La Commission de suivi de site, composée d’élus locaux, de représentants d’associations de protection de l’environnement et de l’exploitant, se réunira au moins une fois par an afin d’informer le public sur l’ensemble des questions susceptibles d’être posées par l’installation et d’en assurer le suivi.» Souligne le communiqué de presse de la préfecture.  

Une extension contestée


l'association QUALIT'AISNE a lancé une pétition sur Internet en mars 2016 pour dire non à l'extension du site d'Allemant. Elle a recueilli à ce jour un peu plus de 6 000 signatures. Les membres de cette association dénoncent les risques de pollution et l'impact sur la santé des riverains. 

Sur le même sujet

La Séquence du filmeur

Les + Lus