Face à la flambée des prix du sans-plomb et du diesel, le bioéthanol picard est une alternative de plus en plus prisée

Publié le
Écrit par Sylvia Bouhadra .

C’est un carburant beaucoup moins cher que l’essence et le diesel. Le bioéthanol est un carburant fabriqué en grande partie en Picardie à partir de betteraves. Et dans le contexte actuel, il est très sollicité.

Avec la hausse des prix du diesel et de l’essence liée à la guerre en Ukraine, c’est sans surprise que les consommateurs se tournent vers des alternatives. L’une d’elle est le bioéthanol E85. Un carburant à base de betteraves sucrières et de céréales, principalement fabriqué en Picardie. Son prix défie toute concurrence : entre 70 et 90 centimes le litre.

"30€ pour 30 litres, quand je vois le prix pour le diesel… Je suis bien content de mon choix", confie un Jonathan Museux, un automobiliste venu faire son plein dans une station-essence de Neuville-Saint-Amand dans l’Aisne.

Dans cette station-service, les clients du E85 ne représentent encore que 4 % des ventes. Mais le responsable des lieux croit néanmoins à son décollage prochain : "Le bioéthanol a trois avantages : il permet des économies au niveau du coût du carburant, il permet d’émettre moins de CO2 et il est possible de mettre un autre carburant au cas où", explique Patrice Platel. "Nous sommes vraiment aux prémices d’un développement, seulement les véhicules ne sont pas encore suffisamment équipés", continue le gérant.

Les demandes auprès des garagistes explosent

En effet, pour pouvoir rouler au bioéthanol, il est nécessaire de poser un boîtier homologué, "flex fuel". Cela n’est possible que sur les véhicules essence et coûte entre 770€ et 1200€. Et là encore, la demande est croissante auprès des garagistes : "Au départ, on avait des difficultés, maintenant, on ne peut pas avoir une journée sans qu’on ne nous demande combien coûte un boîtier éthanol. On a de plus en plus de demandes", confie Eric Mollenhauer, gérant d’un garage à Gauchy dans l’Aisne.

Les aides des collectivités à la conversion pourraient accélérer davantage la tendance. Depuis 4 ans, la région Hauts-de-France propose une aide à la conversion au bioéthanol, équivalente à 40% du coût du boîtier. Mais ce dispositif est actuellement à l'arrêt et devrait prochainement évoluer.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité