Accident mortel à Laon sur la RN2 : plus de 1500 personnes lors des marches blanches à Tergnier et Anisy-le-Grand

Trois jours après l’accident qui a coûté la vie à quatre enfants à Laon, près de 1500 personnes se sont réunies vendredi lors des marches blanches organisées à Tergnier et Anizy-le-Grand dans l’Aisne.
 

Plus de 1000 personnes ont participé à la marche blanche organisée à Anisy-le-Grand, vendredi 31 juillet.
Plus de 1000 personnes ont participé à la marche blanche organisée à Anisy-le-Grand, vendredi 31 juillet. © Valentin Cruard / FTV
"Il n’y a pas de mot pour exprimer ce que l’on ressent", "il fallait être là, il faut les soutenir et pas qu’aujourd’hui", sont les mots qui revenaient le plus souvent sur les lèvres de ceux qui parvenaient à s’exprimer, vendredi soir. L’émotion était vivace, les cortèges fournis pour rendre hommage aux quatre enfants décédés lors de l’accident de voiture qui s’est déroulé à Laon, mardi 28 juillet.

A Tergnier près de 500 personnes se sont rassemblées pour participer à la marche blanche organisée par la mairie en "étroite collaboration avec le père des victimes", avait précisé la mairie. Le père de trois des enfants y "est une figure locale sur la plan professionnel (responsable logistique au technicentre) et sur le plan associatif (président des Caves à musique de Tergnier)"; "Nous sommes meurtris par ce drame", avait commenté, le maire de Tergnier, Michel Carreau.
 

Près de 1000 personnes à Anizy-le-Grand


La deuxième marche blanche, qui s’est élancée un peu plus tard à Anizy-le-Grand où la mère de trois des quatre enfants décédés dans l’accident travaille au secrétariat de mairie a rassemblée plus de 1000 personnes.

Rappelons que le conducteur du poids-lourd impliqué dans l'accident a quant à lui été mis en examen, notamment pour homicides et blessures involontaires, jeudi. Il encourt jusqu'à 5 ans de prison. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
accident faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter