Le chêne du bois Belleau (Aisne) planté à la Maison Blanche est mort

L'arbre, un cadeau diplomatique de la France, provenait des bois Belleau où les forces américaines ont perdu en juin 1918, 9.777 hommes lors de la Première Guerre mondiale. / © JIM WATSON / AFP
L'arbre, un cadeau diplomatique de la France, provenait des bois Belleau où les forces américaines ont perdu en juin 1918, 9.777 hommes lors de la Première Guerre mondiale. / © JIM WATSON / AFP

En avril 2018, lors d’une visite à Washington le président français Emmanuel Macron avait offert au chef d’Etat américain, Donald Trump un chêne issu du bois de Belleau. Ce dernier, symbole de l’amitié Trump-Macron, n’a pas survécu.
 

Par J.St-S

Son destin raisonne comme un clin d’œil. Alors que les relations entre le président français et son confrère américain se sont profondément refroidies, voilà que le chêne  planté il y a quelques mois dans les jardins de la Maison Blanche a disparu. Le feu arbre, venu de l’Aisne et du bois de Belleau, n’a pas survécu à cette délocalisation lui qui se devait être d’après Emmanuel Macron le symbole de "la ténacité de l’amitié" entre les deux pays.
 

Une quarantaine fatale


Moins d’un mois après avoir vu le duo s’affairer pelles à la main pour intégrer ce cadeau diplomatique aux jardins sous les yeux de leurs épouses, un photographe de Reuters avait annoncé la disparition de l’arbre. Pour des raisons phytosanitaires, le cadeau diplomatique avait été placé en quarantaine et devait être replanté à l’automne."C'est obligatoire pour tout organisme vivant importé aux Etats-Unis, avait alors précisé Gérard Araud, l'ambassadeur de France aux Etats-Unis de l'époque.
Pour rappel, le bois Belleau fut le théâtre d'un moment historique consacrant l'amitié franco-américaine. C'est dans ce petit bois d'à peine deux hectares, le 1er juin 1918, que des soldats américains ont affronté l'ennemi allemand. Cette bataille constitue un tournant de la Première Guerre Mondiale. Chaque année, entre 3.000 et 4.000 Américains se rendent sur ce lieu de mémoire pour rendre hommage à leurs ancêtres.

Sur le même sujet

Lubrizol : manifestation à Lille pour demander la transparence

Les + Lus