Le festival Pic'Arts annule son édition 2024 et cherche un nouveau lieu où "conserver cette ambiance familiale"

Le festival Pic'Arts quitte le parc du château de Septmonts (Aisne) et annule sa 26e édition. Les organisateurs sont à la recherche d'un lieu mieux adapté à l'accueil de la manifestation, dans l'Aisne, et en milieu rural, où perpétuer les valeurs du festival.

La nouvelle a fait réagir. Sous le communiqué publié par l'équipe du festival Pic'Arts sur Facebook, les festivaliers font part de leur déception. "Ce ne sera plus jamais pareil", écrit Béatrice. "C’était le festival qui avait le plus beau site que je connaisse ! Quel dommage", se désole Dorothée. "Ça me fait monter les larmes... Mais je suis sûre que vous saurez trouver un superbe endroit et longue vie à Pic'Arts !", répond Anne-Laure.

Le site de Septmonts n'est plus adapté

Lundi 20 novembre 2023, les organisateurs du Pic'Arts ont annoncé la fin d'une tradition qui se perpétue depuis 1998. Le festival de musique actuelle n'aura plus lieu au pied du donjon de Septmonts (Aisne) et son édition 2024 est annulée.

Le site de Septmonts n'est plus "adapté à l'accueil d'un festival, d'un point de vue logistique, circulation et stationnement", regrettent les organisateurs qui expliquent que les obligations de sécurité deviennent "difficiles à maintenir" pour accueillir le public.

"Il n'y a qu'un seul accès pour tout le monde : les festivaliers, les artistes et leur matériel", précise Lucie Pestre, membre de la commission d'organisation du festival depuis dix ans, trois jours après l'annonce.

"Les groupes viennent avec de plus en plus de matériel donc l'arrière scène prend de plus en plus de place. Ça fait quelques années qu'on se rend compte que ça devient compliqué et c'est assez stressant sur place", appuie-t-elle.

Le nouveau lieu devra respecter certains critères

L'équipe cherche donc un nouveau lieu. Mais pas question de partir trop loin.

On tient à rester dans l'Aisne et en milieu rural, car le festival a été créé pour apporter de la culture en milieu rural.

Lucie Pestre, membre de la commission d'organisation du festival

Les organisateurs souhaitent de plus trouver un lieu avec "plusieurs accès pour ne pas répéter les difficultés qu'on a pu rencontrer auparavant", "de la place pour stationner les voitures des festivaliers" et dans l'idéal, "un lieu avec du charme", détaille Lucie Pestre.

La même équipe, les mêmes valeurs

Chaque année, 120 à 160 bénévoles participent au bon déroulement du festival, dont plus de la moitié sont des habitués. Une vingtaine de personnes composent la commission d'organisation. Elles devraient se réunir prochainement pour travailler à la recherche du nouveau lieu.

Lucie Pestre tient à rassurer les festivaliers. "C'est toujours la même équipe de bénévoles, avec les mêmes valeurs et la même envie de faire un festival intergénérationnel qui nous tient à cœur depuis le début. On a envie de conserver cette ambiance familiale", appuie-t-elle.

Quelques concerts en 2024 ?

Quant à l'édition 2024, les membres de la commission ont décidé de l'annuler. "Habituellement, à l'heure actuelle, on est capable d'annoncer une partie de la programmation. Donc là ça fait court pour pouvoir engager l'édition 2024", note Lucie Pestre.

"Notre équipe espère bien vous proposer dès l'année prochaine quelques concerts", déclarent cependant les organisateurs dans leur communiqué. "L'association festival Pic'Arts organise de temps en temps de petits concerts, dans le cadre du festival Haute-Fréquence par exemple. On a donc envie de maintenir cela ainsi que le lien avec nos bénévoles et les festivaliers qui nous sont fidèles", précise Lucie Pestre.

Hyphen Hyphen, Bigflo et Oli, Izia, Ben Mazué, Lilly Wood And The Prick, Disiz, Suzane, ou encore Julien Doré figurent parmi les plus de 250 artistes que le festival Pic'Arts a accueillis depuis sa création. En 2023, 12 000 festivaliers ont dansé pour la dernière édition du Pic'Arts dans le parc du château de Septmonts.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité