Le nord de l'Aisne face aux inondations : à Origny-Sainte-Benoîte, "les parpaings sont prêts à être distribués"

Le département de l'Aisne est repassé en vigilance orange crues le jeudi 15 juillet en fin de journée, après quelques heures de répit. Guise et les communes alentour sont en alerte. Le niveau de l'eau continue de monter.
Le niveau de l'Oise continue de monter à Origny-Sainte-Benoîte et pourrait atteindre jusqu'à 3,40 m selon Vigilance Crues.
Le niveau de l'Oise continue de monter à Origny-Sainte-Benoîte et pourrait atteindre jusqu'à 3,40 m selon Vigilance Crues. © Dominique Burillon

L'Aisne est de nouveau à l'orange. Depuis le 14 juillet, le département subit d'importantes précipitations.

Dès les premières heures, Hirson s'y était préparé. 282 parpaings ont été distribués par la mairie, a annoncé Jean-Jacques Thomas, maire de la commune :

"Hirson est à la confluence de l'Oise et du Gland. Nous sommes habitués à ce type de phénomène météorologique par contre, une crue hivernale un 14 juillet, cela n'était jamais arrivé. Nous étions préparés parce qu’on savait que la lame d’eau allait arriver mais c’est son importance qui a surpris et sa rapidité. Grâce à l’entente interdépartementale de lutte contre les inondations et l’agence de l’eau, nous avons arasé un seuil de 4m d’eau, ce qui a évité au centre-ville d’être inondé mais ça veut dire que nous avons besoin d'un bassin écréteur comme celui de Proisy qui a aujourd’hui protégé Guise et qui permet de stocker plusieurs millions de m3".

Ce vendredi, 48h après le début des intempéries, c'est le nord du département qui est actuellement le plus impacté.

À Flavigny-le-Grand-et-Beaurain, le niveau de l'eau est montée à 5,16m en fin de journée jeudi 15 juillet. En 2011, le pic était de 5,01m. "Normalement, il y a un barrage à Proisy en amont de la commune. Ça a coûté une fortune mais il ne fonctionne pas. Il doit normalement retenir l'eau. Il n'a pas fait son travail", déplore Philippe Grimbert, conseiller municipal et victime de la crue. "C'est monté en un quart d'heure hier vers 14h30. Quand on a regardé par la fenêtre, les poules étaient dans l'eau. On ne pouvait plus sortir de la maison".

À Guise, les agents municipaux sont restés en alerte toute la nuit. "On reste vigilant parce qu'on va rester sur des niveaux très hauts, confirme Laurent Leviel, directeur des services techniques. On est à 3,28m. C'est comparable à la crue de décembre 2013". 

Vigilance également de mise à Origny-Sainte-Benoîte. Le niveau de l'Oise était à 2,10m en milieu de matinée. Il était à 3,06 en 2011. "C'est possible qu'il y ait des débordements, déclare Dominique Burillon, le maire de la commune, mais ce sera dans les prochaines heures. Hier matin, on a prévenu les riverains. On est prêts à distribuer les parpaings". L'alerte de Vigilance crues court au moins jusqu'à 16h. "Ils nous annoncent entre 3m et 3m40". 

La circulation routière est perturbée. De nombreuses rues sont fermées pour cause d'inondations. Pour être informé, voir la carte des routes départementales mise à jour en temps réel.

La situation devrait s'améliorer ce weekend. Selon Météo France les plaques de nuages laissent progressivement place à des éclaircies.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
inondations météo