Pays de la Serre : la Communauté de communes vous offre 5 000 euros pour s'installer dans le secteur

Installez vous là-bas, vous serez récompensés ! La Communauté de communes du Pays de la Serre offre 5 000 euros à qui voudrait bien acheter et s'installer dans le secteur. Une initiative pour dynamiser les alentours. 

Le Pays de la Serre tente d'attirer de nouveaux habitants sur son secteur
Le Pays de la Serre tente d'attirer de nouveaux habitants sur son secteur © Capture d'écran France 3 / Site internet Pays de la Serre
C'est le ticket gagnant assuré, mais sous conditions... La Communauté de communes du Pays de la Serre vous offre 5 000 euros. En échange, vous achetez pour la première fois un bien sur son territoire. Du donnant-donnant ? Dans l'Aisne, on tente de trouver des solutions pour attirer de nouvelles familles, et dynamiser le territoire. Alors, convaincus ? "C'est très bien pour la ville !", se réjouit un habitant de Crécy-sur-serre, qui espère voir sa commune s'agrandir. "On est dans une zone sinistrée en terme de commerces, donc pourquoi pas", abonde une autre. Mais tout le monde n'est aussi optimiste. "Si les gens n'ont pas envie de s'installer, je suis pas sure que ça change énormément", conclue une passante. 
 

On tente un truc ! 


Reste que ce sont pas les installés qu'il faut convaincre, mais les candidats à l'installation. Alors la collectivité a mis en ligne une publicité promettant la subvention, directement versée à l'achat. Obligation pour le bénéficiaire de la somme : devenir propriétaire pour la première fois dans le secteur, y vivre réellement, et surtout, acheter un bien inoccupé depuis plus de 2 ans. Car ici, les logements vides se multiplient. "On a observé qu'il y a des dents creuses, des maisons anciennes qui sont inhabitées depuis très longtemps. (...) On tente un truc...", explique Pierre-Jean Verzelen. Le président (Les Républicains) de la Communauté de communes affirme d'ailleurs que plusieurs personnes se sont déjà manifestées.
 

50 000 euros 


D'ores-et-déjà des intéressés ? Voilà qui n'étonne pas Me Thomas Giey. Pour ce notaire, l'opération a de quoi séduire : "Ca peut-être incitatif, 5 000 euros ça couvre une partie des frais de notaire, des frais d'agence et ça peut diminuer le taux d'endettement." Seuls les dix premiers candidats seront servis, mais la collectivité n'exclut pas de renouveller l'opération si la formule est gagnante... 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
immobilier économie insolite sorties et loisirs
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter