Cet article date de plus de 3 ans

Retour vers la liberté, en passant par la ferme de Moyembrie

La Ferme de Moyembrie, à Coucy-le-Château, accueille une vingtaine de détenus qui purgent la fin de leur peine et leur permet, via le travail, de reprendre contact avec la vie en collectivité et en liberté. 
© France 3
C'est un lieu totalement atypique : un grand corps de ferme isolé, tout au bout d'un chemin, cerné par les bois. Ni clôtures, ni barreaux. L'horizon pour limite. Changer de vie à la ferme de Moyembrie, dans l'Aisne, on y travaille tous les jours.

L'espoir de redémarrer sur de nouvelles bases


Tous les hommes qui vivent ici se promènent librement. Pourtant ils sont encore, pour quelques mois, des prisonniers.
Condamnés, pour la plupart, par une cour d'Assises, ils purgent la fin de leur peine en milieu ouvert.

Et réapprendre la liberté n'est pas si facile.

22 hectares autour de vous quand vous êtes resté cloîtré pendant des années avec une heure de promenade le matin et une heure de promenade l'après-midi, ça fait très peur... L'ai pur d'ici m'étouffait...

Il aura fallu 5 mois à Lionel pour apprivoirser son nouvel environnement. 

La ferme de Moyembrie, un centre de détention ouvert pour les détenus en fin de peine

Reportage de Marie Roussel & Gérard Payen
 

A voir dans Enquêtes de région, mercredi 17 janvier à 23h30, après Soir 3


 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société prison justice enquêtes vos rendez-vous