Maracas, l'appli picarde gratuite qui aide les demandeurs d'emploi à classer et à organiser leurs candidatures

Sylvain Payet, développeur web, installé dans l’Aisne, à Saint-Quentin, s’est inspiré de sa propre expérience pour créer une application visant à aider les demandeurs d’emploi à organiser leurs recherches et leurs candidatures.

Sylvain Payet, installé à Saint-Quentin, vient de créer l'application Maracas.
Sylvain Payet, installé à Saint-Quentin, vient de créer l'application Maracas. © Sylvain Payet

Un peu plus de 600 candidatures envoyées en seulement 3 à 4 mois, pour espérer décrocher l’emploi rêvé… On comprend mieux pourquoi Sylvain Payet a eu l’impression de se perdre dans ses recherches il y a moins d’un an. "J’avais beau mettre des couleurs sur mon tableau en fonction des villes dans lesquelles je postulais ou du type de contrat CDI ou CDD, cela me faisait perdre pied, explique le jeune développeur, âgé de 30 ans. Et quand je devais prendre des notes ou ajouter un contact sur mon document, c’était encore pire !"

Toutes les candidatures sur une même appli

Le jeune homme qui habite Saint-Quentin a fini par trouver un emploi, à Paris, mais il s’est promis de créer une application en espérant faciliter la tâche de tous ceux qui recherchent un emploi. Après deux mois de travail, au début de l’année, Maracas est née. L’application est gratuite et ne nécessite pas d’inscription. Elle permet donc aux utilisateurs d’enregistrer leurs candidatures, de garder le lien de l’annonce d’emploi pour plus de facilité, mais également de prendre des notes après un entretien ou encore d’enregistrer des contacts.  

À ce jour, elle a été téléchargée par plus de 600 personnes. Sylvain Payet souhaite continuer à la faire connaître, sans autre arrière-pensée : "Je n’espère rien. Le but n’est pas d’en faire un outil qui me fasse vivre, mais simplement d’en faire parler pour que cela serve un maximum de personnes."

De nouvelles fonctionnalités

Le développeur web a bien connu quelques soucis lors d’une mise à jour mais il est parvenu depuis à résoudre le problème et continue à apporter de légères améliorations à son application. "L’application est simple d’utilisation et les retours que j’ai des utilisateurs sont encourageants."

Pour autant, pas question pour le jeune homme d’envisager de créer une autre application pour le moment. "Cela m’a surtout permis de découvrir d’autres façons de travailler, mais je n’ai pas envie de m’éparpiller", plaisante-t-il.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
emploi économie économie numérique