Star Wars, Indiana Jones, Cinquième élément : une exposition dévoile des pièces iconiques de films cultes

Jusqu'au 3 novembre 2024, la pop culture est à l'honneur à la galerie Saint-Jacques, qui expose des costumes, maquettes et accessoires issus de films cultes sur le thème "monstres et héros du cinéma".

C'est le paradis des amateurs de science-fiction. Costumes, maquettes, éléments de décor ou accessoires, au total une quarantaine de pièces les replongeront dans leurs univers de films préférés, de Star Wars à Indiana Jones en passant par Men in Black. Toutes ses pièces sont issues d'une collection privée, celle de Starfix museum, qui en compte au total plus de 10 000.

Des pièces originales, issues des tournages

"Plus de la moitié sont des œuvres originales, ça veut dire qu'elles ont été portées par les acteurs et qu’elles ont tourné dans les films, On a de la chance !", se réjouit Clara Saint-Cyr, médiatrice culturelle à Saint-Quentin. Le costume de Tom Cruise dans La guerre des Mondes est l'une d'elle. Celui de Leelo, le personnage interprété par Milla Jovovich dans le Cinquième élément, aussi. "Créé par Jean-Paul Gauthier et dessiné par Jacques Rey", précise avec fierté Calra Saint-Cyr. 

On y trouve aussi des répliques de costumes, qui n'ont pas été utilisées, maisles tournages mais réalisés par les mêmes fabricants, comme celui d'Harrison Ford qui incarne Indiana Jones dans Les Aventuriers de l'arche perdue. Une pièce imaginée par George Lucas et Steven Spielberg, apprend-on sur les cartels, qui apportent de nombreuses informations et anecdotes sur les films en question.

La création d'un costume, d’un maquillage et d’un décor peut marquer des générations.

Clara Saint-Cyr, médiatrice culturelle à Saint-Quentin

Mais comme l'indique le nom de l'expostition, "Monstres et héros du cinéma", les méchants mythiques des films y sont aussi représentés, comme Dark Vador dans Star Wars ou la terrifiante créature d'Alien,  une pièce plutôt rare, car il n'en existe que six dans le monde. 

Toutes les générations peuvent y trouver leur compte, tant les univers représentés sont devenus cultes. "Aujourd’hui, la galerie veut montrer que la création d'un costume, d’un maquillage et d’un décor peut marquer des générations et donner un souvenir cinématographique mémorable", précise Clara Saint-Cyr. 

De nombreuses animations sont par ailleurs organisées autour de l'exposition, pour les petits comme pour les grands. Le prochain grand rendez-vous aura lieu pour le Star Wars day, le 4 mai. La galerie promet "des ateliers, des jeux de société, des jeux vidéos et de la réalité virtuelle" autour de la guerre des étoiles. Des ateliers éducatifs sont également prévus jusqu'à la fin de la saison culturelle, pour apprendre à créer un costume ou encore s'initier à la robotique.

Avec Rémi Vivenot / FTV