Un soldat américain, tué pendant la Première Guerre mondiale, inhumé avec les honneurs plus d'un siècle après sa mort

Plus d'un siècle après la Grande guerre, un soldat américain inconnu a été inhumé avec les honneurs au cimetière militaire américain de Seringes-et-Nesles dans l'Aisne. La dernière inhumation d'un soldat américain de la Première guerre mondiale en France remontait à 1988.

Il a rejoint ses frères d’armes avec les plus grands honneurs. Mercredi 7 juin, lors d'une cérémonie, un soldat américain tombé au combat dans l'Aisne en 1918, a été inhumé au cimetière militaire américain de Seringes-et-Nesles, soit plus d'un siècle après sa mort.

"C'est une courte période dans l'histoire américaine, mais c'est une période fondamentale pour nous. Je pense que c'est un moment important pour que les Américains et les Français se souviennent de ce qu'ils ont fait ensemble dans le passé pour préserver leur liberté", estime Bert Caloud, surintendant au cimetière militaire américain Oise-Aisne. 

Quelques instants auparavant, à l’occasion de cette cérémonie très solennelle. Le chef d’État-major de l’armée américaine, présent pour l’occasion, décorait ce combattant, à titre posthume. "Ce soldat était un héros, c'était un héros parce qu'il portait les valeurs du courage et de l'honneur. C'était un héros parce qu'il s'est battu pour une cause qui était plus grande que lui-même", a déclaré le Général James C. McConville.

Sa dépouille découverte il y a un an

Sa dépouille avait été découverte le 8 février 2022 lors de travaux dans le village de Villers-sur-Fère, non loin de là. Un secteur où les troupes américaines ont durement combattu en juillet 1918.

"Trouver une trace ADN était difficile, nous avons fait des recherches, nous savons qu'il était sans doute de la 42e division, qu'il était probablement mort au combat. Il a été enterré provisoirement dans un cimetière militaire américain", détaille Benjamin Brands, historien de l'American battle monuments commission. 

Dans l’assistance, l'heure était au recueillement et à l'émotion. "C'est bien d'honorer ceux qui sont tombés pour qu'on soit toujours libres, donc oui, je pense que c'est bien de lui rendre un tel hommage", confie Jules. "C'était grandiose, impressionnant, ajoute Luc, qui faisait également partie du public. Je suis venu par respect pour ces anciens qui sont morts pour nous, pour les honorer, parce que c'était vraiment une sale guerre et heureusement que les Américains sont venus.

La dernière inhumation d’un soldat américain de la Première Guerre mondiale en France remontait à 1988. Comme ce combattant, 1 600 d’entre eux non jamais pu être identifiés.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité