• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Art contemporain : les deux caps s'ouvrent au Slack

Le "Slack!" ou comment découvrir le site des deux caps avec un regard neuf
Le "Slack!" ou comment découvrir le site des deux caps avec un regard neuf

Jusqu'au 20 septembre, le site des deux caps se métamorphose en galerie d'art à ciel ouvert. Tout au long de ses 36 km de côte, 14 oeuvres d'artistes contemporains parsèment le paysage et change le regard qu'on lui porte. Ce festival s'appelle le "Slack!". 

Par @f3nord

Se laisser surprendre par un territoire que l'on croit connaître sur le bout des doigts. Ou découvrir un site de nature parsemé d'oeuvres insolites, spectaculaires, poétiques, et parfois déroutantes.
Voici le "Slack!", festival d'art contemporain, qui a pris ses aises cet été entre Wimereux et Sangatte.

14 oeuvres monumentales et insolites entre les deux caps

En tout 14 oeuvres signées par des grands noms de l'art contemporain se sont installés dans les paysages sauvages ou agricoles de la terre des deux caps.
Les artistes avaient pour mission de faire découvrir le territoire autrement. Leurs réalisations s'offrent aux regards jusqu'au 20 septembre. 16 km de promenades spéciales leurs sont dédiés. En voici un aperçu avec notre reportage.

Les deux caps s'ouvrent au Slack
Loïc Beunaiche & Guy Hayaert


Le Slack trop cher ?

A peine installé, le festival "Slack! Deux caps art festival" a déjà fait grincer des dents, comme l'a relaté La Voix du Nord,  la semaine dernière lors du conseil communautaire de la Terre des 2 Caps, des élus ont notamment dénoncé son coût - 617 000 € financés par le département du Pas-de-Calais.

L'institution, par la voix de sa directrice de la communication, a balayé la critique : « C’est une ouverture extraordinaire sur la culture et la création contemporaine. C’est également l’occasion pour les visiteurs, les habitants, les touristes, les artistes de faire des rencontres surprenantes, intéressantes. Ce type de projet, totalement gratuit, a un coût. Mais le site, les animations, les œuvres sont accessibles à tous sans paiement en échange ».

Sur le même sujet

Les concerts puis confidences d'Arno et de Dick Annegarn

Les + Lus