Attaque du Thalys : le procès suspendu dans l'attente du résultat Covid d'un accusé

Mohamed Bakkali est soupçonné d'être le logisticien du tireur du Thalys et des attentats de Paris.

Les quatre accusés comparaissant le 16 novembre. Mohamed Bakkali est à droite sur le dessin.
Les quatre accusés comparaissant le 16 novembre. Mohamed Bakkali est à droite sur le dessin. © Elisabeth De Pourquery / AFP

Le procès de l'attentat déjoué du Thalys, qui se tient devant la cour d'assises spéciale de Paris, a été suspendu lundi dans l'attente du résultat d'un test Covid effectué par un accusé malade, a-t-on appris de sources proches du dossier.    

Début des plaidoiries

Mohamed Bakkali, également soupçonné d'être un logisticien du 13 novembre 2015, et jugé au côté du tireur du Thalys Ayoub El Khazzani, "a fait l'objet d'un test (...) compte tenu des symptômes qu'il présentait", a indiqué le président dans un message adressé aux parties lundi soir et consulté par l'AFP.

Les résultats de ce test ne seront connus que mardi en fin de matinée, a-t-il précisé. En conséquence, l'audience ne reprendra qu'à 14H00. Les parties civiles ont commencé à plaider lundi après-midi. Leurs plaidoiries doivent se poursuivre mardi, avant les réquisitions des avocats généraux, puis les plaidoiries de la défense, prévues mercredi. Le verdict est attendu jeudi.

Le procès de l'attaque déjouée par des passagers du Thalys Amsterdam-Paris en août 2015 s'était ouvert à Paris le 16 novembre.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
fusillade du thalys faits divers terrorisme