Attentats de Bruxelles : ce que l'on sait sur les 3 suspects

Au moins deux des trois suspects, présents sur la photo prise avant les attentats à l'aéroport de Bruxelles-Zaventem et diffusée ce mardi soir ont été identifiés par la police belge. 

Photos extraites des images de vidéo surveillance de l'aéroport.
Photos extraites des images de vidéo surveillance de l'aéroport. © Police fédérale belge
Selon la RTBF, les frères El Bakraoui, seraient deux des kamikazes des attentats de Bruxelles. Khalid et Brahim El Bakraoui, de nationalité belge, connus dans le monde du grand bandistisme étaient déjà activement recherchés par les services de police. Khalid aurait loué sous une fausse identité l'appartement de Forest, perquisitionné mardi dernier et dans lequel se cachait Salah Abdeslam. Il a également loué une planque utilisée par les terroristes à Charleroi

Son frère Ibrahim El Barkaoui, a été condamné pour avoir tiré à la kalachnikov sur la police en 2010, après un braquage. Selon BFM TV, l'un des deux aurait participé à l'attentat de l'aéroport (il est présent sur la photo en haut à gauche), l'autre à celui du métro. Dès mardi soir, une source policière avait indiqué à l'AFP que l'homme qui marchait au milieu des deux autres sur la photo diffusée par la police "pourrait être Ibrahim El Bakraoui". Le parquet fédéral n'était pas joignable dans l'immédiat, indiquant seulement qu'il communiquerait dans la matinée.

Le troisième homme suspecté d'avoir participé à l'attaque de l'aéroport  est décrit par la police belge comme étant un homme de 22 ans d'origine turque. Il serait propriétaire d'une Audi S4 noire immatriculée en Belgique, le véhicule est activement recherché par les autorités belges. De plus, l'homme est connu des services de sûreté belge depuis avril dernier pour avoir voyagé en compagnie d'autres personnes en Arabie saoudite. Il s’y serait rendu, selon la DH, en compagnie de trois Limbourgeois de 22, 25 et 26 ans, et d’un Anversois de 33 ans.

Les Audi S4 faisaient partie des voitures activement recherchées et fouillées à la frontière franco-belge ce mardi. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
attentats à bruxelles faits divers terrorisme