Au Portel, des cours de fitness qui reprennent... en plein air !

Si l'annonce du déconfinement a permis la reprise des activités sportives, elles se déroulent malgré tout de manière très limitée. Difficile pour les salles de remise en forme de reprendre des entraînements classiques, alors au Portel (Pas-de-Calais), on s'adapte en proposant des cours en extérieur.

Cours en plein air avec respect des règles de distanciation sociale
Cours en plein air avec respect des règles de distanciation sociale © OPALE TRAINING
Quelle que soit la situation,Yohann Gary ne baisse jamais les bras. Il fait partie de ces coaches sportifs qui ont su rebondir face à cette situation sanitaire inédite. Gérant indépendant, depuis cinq ans, d'une salle de remise en forme au Portel, il a très vite trouvé des parades pour continuer la pratique de son activité.

Pendant toute la durée du confinement, il a proposé chaque jour des cours sur les réseaux sociaux depuis son jardin ou son salon pour maintenir le lien avec ses adhérents.
  
Mais aujourd'hui pour lui, le déconfinement ne signifie pas la réouverture de sa salle. Interdiction de pratiquer des sports en lieux couverts, précise le Ministère des Sports. 
                               

Séances en plein air


Alors dès dimanche il a annoncé sur les réseaux sociaux la reprise, sous conditions de l'activité. Ce lundi, les adhérents sont revenus mais en plein air. C'est désormais sur la pelouse que se déroulent les cours. Pas de passage au vestiaire, chacun arrive en tenue et avec son matériel (mais ce n'est pas obligatoire). Neuf personnes maximum, distances à respecter, les participants ont une zone de travail de 4 m2.
 

 
« Une véritable attente »

 
« Il y avait une véritable attente », précise Yohann Gary. « Les gens avaient envie de se revoir. Ils sont contents . Même s'ils nous suivaient sur les réseaux sociaux, il n'y avait pas cette énergie de groupe. On respecte bien sûr tous les gestes barrières mais il y a une véritable émulation. Quand on est seul dans son salon face à un coach sur l'écran, même en live, ce n'est pas le même défi,on peut laisser tomber. Là, on s'encourage, on se dépasse ! »
« On revit, ça pique...mais ça fait un bien fou
», se réjouit Johanna une adhérente.
 
La meilleure preuve de cette envie de reprendre c'est le planning qui affiche quasiment complet à chacune des six séances quotidiennes. 
 

 
Confiant ...

 
« Bien sûr ce qui nous arrive est compliqué. Mais on essaie de rester positif. Le début de la crise du coronavirus a coïncidé avec notre anniversaire des cinq ans d'ouverture », explique le coach sportif .  « On comptait sur cet événement pour  augmenter le nombre de nos adhérents, finalement on a eu une dizaine de résiliations ! Des personnes qui n'arrivent pas encore à se projeter sur la suite ... »

La suite, Yohann Gary y pense forcément. On attend de nouvelles directives le 2 juin. « J'espère qu'on pourra enfin ouvrir notre salle pour l' été, car attendre jusqu'en septembre risquerait d'être problématique. » Yohann Gary sait relever les défis … mais il connait ses limites.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement société sport
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter