• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Bac 2019 : voici les chiffres-clés dans l'Académie de Lille

On commence par la philo. 4 heures d'épreuve ce lundi ! / © FREDERICK FLORIN / AFP
On commence par la philo. 4 heures d'épreuve ce lundi ! / © FREDERICK FLORIN / AFP

Voici les chiffres à retenir pour la session 2019 du bac dans l'Académie de Lille (départements du Nord et du Pas-de-Calais).

Par @F3nord avec AFP

Ce lundi 17 juin 2019, débutent les épreuves écrites du baccalauréat. Les candidats au bac général et technologie plancheront sur la traditionnelle épreuve de philosophie à 8 heures, dès 9h30 pour le bac professionnel avec le français.
 

Les chiffres-clés dans l'Académie de Lille


47 697 candidats pour le bac général, professionnel et technologique.
© Académie de Lille
© Académie de Lille

15 ans : l'âge du candidat le plus jeune, bac S.
59 ans : l'âge du candidat le plus âgé, bac ES.

16 langues vivantes représentées.


300 centres d’examens dans le Nord et le Pas-de-Calais.
9 664 correcteurs mobilisés.
29 fraudes contatées en 2018. En 2018, l’académie de Lille a recensé 29 dossiers de suspicion de fraude et prononcé 25 sanctions.

Les épreuves pour le bac général et technologique 2019 auront lieu du 17 au 24 juin. Résultats le vendredi 5 juillet. Pour le bac pro, ce sera uniquement du 17 au 19 juin. Résultats également le 5 juillet.

 


 

Grève ? 

Le gouvernement a annoncé une réforme du bac pour 2021, qui réduira notamment le nombre d'épreuves finales au profit du contrôle continu et qui s'accompagne d'une refonte de l'enseignement au lycée. Un changement radical qui ne passe pas auprès de nombreux enseignants, dont certains ont menacé de faire une grève de la surveillance lundi.

"On ne souhaite pas empêcher les jeunes de rentrer dans les salles d'examen. Notre but c'est d'alerter l'opinion: on s'achemine vers un bac qui n'aura plus rien de national", déclare à l'AFP Frédérique Rolet, secrétaire générale du Snes-FSU, premier syndicat dans le secondaire qui a appelé à cette grève avec d'autres organisations (Snalc, CGT, Sud-Education...)

Le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer a voulu rassurer vendredi : "Nous nous sommes organisés pour que les choses se passent normalement". "Les professeurs sont des personnes responsables qui amènent leurs élèves jusqu'au baccalauréat et qui n'ont aucune envie de saboter le moment pour lequel ils les ont préparé", a-t-il estimé.

C'est la première fois depuis 2003 qu'un tel appel est déposé par des syndicats pour le bac. Impossible de savoir si la grève sera très suivie car, dans le secondaire, les grévistes ne sont pas obligés de se déclarer à l'avance. De nombreux établissements ont toutefois pris leurs précautions en convoquant par exemple plus de personnels que nécessaire.
 

Sur le même sujet

Luka Elsner en conférence de presse avant le match de l'ASC face au LOSC

Les + Lus