Belgique : à Bellewaerde, un girafon prénommé Kamala en hommage à la première vice-présidente des États-Unis

Le petit girafon se prénomme Kamala, et ce choix n’est en aucun cas le fruit du hasard. La mise-bas a eu lieu mercredi 20 janvier, au même moment où, de l'autre côté de l'Atlantique, Kamala Harris devenait la première vice-présidente des États-Unis. Un clin d'oeil  de la part des soignants.

Le girafon est né le même jour que l'investiture de Kamala Harris, première vice-présidente des États-Unis.
Le girafon est né le même jour que l'investiture de Kamala Harris, première vice-présidente des États-Unis. © Bellewaerde

Mercredi 20 janvier, le parc d’attraction et parc zoologique Bellewaerde, situé à Ypres à une dizaine de kilomètres de la frontière française, a assisté à la naissance d’un girafon de Rotschild… une espèce fortement menacée. La petite femelle de 58 kg mesurait… 1m83 à la naissance.

Un prénom qui ne doit rien au hasard

Née précisément à 19h29, les soigneurs du parc ont décidé de la prénommer Kamala. Et ce choix ne doit rien au hasard.

"Elle a clairement un esprit combatif et c’est une demoiselle au fort caractère ! Nous trouvions donc cela logique de lui donner le nom de Kamala. Elle est née le même jour que l’investiture de la première femme vice-présidente des États-Unis. Deux événements importants sur une journée."

Melissa Nollet, responsable du département animalier et vétérinaire à Bellewaerde

Car au même moment, à près de 6000 kilomètres de là, se déroulait la cérémonie d’investiture du 46ème président des États-Unis. Joe Biden a prêté serment, mais également… Kamala Harris, la première femme accédant au poste de vice-présidente du pays.

À peine 1700 girafes de Rotschild à l’état sauvage

Un clin d’œil donc, alors qu’il était impossible de prévoir que Simone, la mère du girafon, allait mettre bas précisément ce jour-là. Après 15 mois et 6 jours de gestation, Kamala a donc pointé le bout de son museau et se porte très bien. Elle rejoint ainsi les trois autres girafes de Rotschild qui résident au parc : ses parents Kito et Simone, ainsi que sa soeur Safiya, née en 2019.

À peine 1700 girafes de Rotschild vivent actuellement à l’état sauvage et 590 dans les parcs animaliers, faisant de cette espèce une espèce fortement menacée. Le parc se félicite donc de cette naissance, qui intervient dans le programme de reproduction européen en collaboration avec EAZA (European Association for Zoos and Aquarie).

Kamala sera visible dans l’enclos extérieur dès que la température dépassera les 15°C... et que les parcs rouvriront au public.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
belgique international zoo animaux nature insolite