• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Belgique : un festival veut recycler l'urine des festivaliers pour en faire de l'eau potable

L'expérimentation va être menée pour la première fois au festival de Dranouter. / © MAXPPP
L'expérimentation va être menée pour la première fois au festival de Dranouter. / © MAXPPP

Le festival de Dranouter, qui va se dérouler du 3 au 5 août, se livre à une expérience inhabituelle pour sa 43e édition. Déjà engagé en faveur de l'écologie, l'événement belge va tenter de recycler l'urine des visiteurs pour la transformer... en eau potable.

Par MD

Si recycler ses déchets fait maintenant partie des habitudes, l'opération paraît plus étonnante quand il s'agit de ses besoins naturels. Et pour cause, cette pratique n'a encore jamais été expérimentée auprès du grand public. Le festival de Dranouter se dresse donc en pionnier pour son édition 2018 qui se déroulera du 3 au 5 août en Belgique.

"Nous militons depuis longtemps pour l'environnement, mais cette fois, nous voulions aller plus loin", affirme Jeroen Verdonck, membre du personnel du festival, dans un entretien au site flamand HLN.

Dranouter s'est engagé aux côtés de neuf autres festivals flamands pour WAVE, un programme commun dans lequel 40 000 euros ont été investis. Plusieurs expérimentations vont être menées dans ce cadre, et parmi elles : le projet Saturn mené par des scientifiques qui vont tenter de transformer l'urine des festivaliers en eau potable.
 

"Beaucoup de produits pharmaceutiques et d'engrais peuvent être trouvés dans l'urine, expliquent les chercheurs Sebastiaan Derese et Giliam Agten de l'Université de Gand à HLN. Nous avons l'intention de récupérer autant d'eau et d'engrais que possible avec peu de matières premières pour transformer l'urine en eau potable"

Il s'agirait de la première expérimentation de ce type et le festival musical ne s'arrête pas là. Il va également s'engager en faveur de l'électricité verte, pour la sensibilisation du public, va installer des éco-zones et lancer le projet poncho. "Pour ce dernier, les tentes abandonnées seront utilisées pour faire des ponchos", détaille Jeroen.

Outre ces nouveautés, le festival accueillera une dizaine d'artistes sur trois jours parmi lesquels Les Négresses vertes, Richard Thompson ou la rappeuse Angèle. Si l'expérience vous intrigue, des places sont toujours disponibles.

Sur le même sujet

Les clefs de Mat Bastard

Les + Lus