Belgique : laisser tourner votre moteur à l'arrêt en Wallonie vous coûtera désormais 130 euros

Contre 58 euros jusqu'à maintenant.

La contravention existait déjà, mais elle vient d'être alourdie. En Belgique wallonne, depuis le 1er mars, le fait de laisser tourner son moteur à l'arrêt est devenu une infraction "environnementale", plus sévèrement punie.

 

138 euros au lieu de 58

"Les conducteurs doivent veiller à ne pas laisser le moteur en marche au point mort sauf en cas de nécessité" soulignait déjà le Code de la route belge. Jusque-là, cette contravention était punie d'une amende de 58 euros, mais la somme s'élèvera désormais à 130 euros. Et vous pourrez être verbalisé par des agents communaux, et plus seulement des policiers.
 
D'autant plus que laisser tourner son moteur plus de dix secondes émettrait plus de CO2 et consommerait davantage de carburant que de l'arrêter puis de le redémarrer, rappelle RTL.be. Et tant pis s'il faut pour cela se passer quelques instants de chauffage.

Le cas du dégivrage


"L'article de loi mentionne bien 'Sauf en cas de nécessité'. C'est assez vague, mais c'est clair qu'en cas de températures polaires, si c'est pour dégivrer le pare-brise, personne ne va être verbalisé" relativise Benoit Godart, porte-parole "sécurité routière" et "mobilité" de l'institut Vias, interrogé par nos confrères.

À noter qu'en France, la pratique est également interdite depuis 1963, comme le souligne un arrêté de 1963 "relatif aux fumées produites par les véhicules automobiles". "Les véhicules en stationnement doivent avoir leur moteur arrêté, sauf en cas de nécessité, notamment lors des mises en route à froid" peut-on notamment y lire.
 
L'actualité "International" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Hauts-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité