Cet article date de plus de 4 ans

Belgique : un pédophile demande à être euthanasié

Un homme âgé de 39 ans, qui se dit pédophile, a demandé à mourir. En Belgique, ce type d'euthanasie peut être validé, sous conditions. 
© France 3
Sébastien a 39 ans. Il vit à Bruxelles. Graphiste, il a très peu de contacts avec le monde extérieur. Depuis longtemps, il connaît son attirance pour les jeunes garçons. Il est pédophile mais n'est jamais passé à l'acte. Il vit sous camisole chimique. Après 17 ans de psychothérapie, il continue à se sentir mal. 

"Je vois bien que je ne sais pas fonctionner comme les autres au niveau relationnel. J'éprouve toujours de la honte, un sentiment de culpabilité (...), c'est comme si j'étais emprisonné dans mon corps et que je n'y avais pas ma place", a-t-il confié à la journaliste de France 3, Nathalie Pérez.
La conscience aiguisée

Un pédophile belge a entamé des démarches pour être euthanasié car il ne supporte plus les pulsions qui l'habitent.

Publié par francetv zoom sur samedi 25 juin 2016


Sébastien dit avoir perdu l'envie de vivre depuis bien longtemps. Il a déjà fait deux tentatives de suicide. Il y a 3 mois, il a décidé de demander à être euthanasié. En Belgique, l'euthanasie est autorisée en cas de souffrances morales insoutenables et irréversibles. Si les psychiatres considèrent que Sébastien est dans ce cas, dans moins de 18 mois, ils pourraient accéder à sa demande. Sébastien a déjà vu deux collèges d'experts psychiatres. Il doit encore en voir deux d'ici la fin de l'année. 

La demande Sébastien pose évidemment de nombreuses questions éthiques. En Europe, seuls les Pays-Bas, le Luxembourg et la Belgique ont élargi l'euthanasie aux souffrances morales. En 2014, un violeur meurtrier avait obtenu le droit d'être euthanasié avant que la Commission qui examine ces cas ne revienne sur sa décision. Le cas d'une jeune fille de 24 ans, Laura, dépressive, qui avait également obtenu le droit de mourir a également fait débat. Elle est finalement revenue sur sa décision.

"L'envie de vivre"

Il y a trois mois, Sébastien a adressé un mail à l'association "L'ange bleu" qui aide les pédophiles en grande souffrance. En réponse, elle lui a proposé de créer un dessin animé de prévention et de lutte contre la pédophilie. "Moi ce qui m'intéressait, explique Latifa Bennari, la présidente de l'association, ce n'était pas comment il allait réaliser ce dessin animé. Ce qui m'intéressait c'était comment le laisser vivant pour qu'il puisse progressivement changer d'avis, lui donner l'envie de vivre."

Depuis que la Belgique est devenue l'un des rares pays au monde à dépénaliser l'euthanasie, le nombre de cas est en hausse constante, passant de 24 en 2002 à près de 500 en 2007 et 2000 en 2015.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
belgique international