• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Blocage des lycées : plusieurs interpellations après des violences dans le Nord et le Pas-de-Calais

(Illustration) / © MAXPPP
(Illustration) / © MAXPPP

Plusieurs suspects ont été interpellés dans la région pour jets de projectiles, outrage, incendie de poubelle et port d'arme prohibée.

Par M.D et Q.V avec AFP

Les manifestations des lycéens contre Parcoursup, la réforme du baccalauréat et le Service national universel depuis le début de la semaine ont abouti à plusieurs interpellations dans la région, notamment mercredi.
 

 

À Hénin-Beaumont


Des heurts avec les forces de l'ordre ont éclaté à proximité du lycée Pasteur à Hénin-Beaumont, mercredi 5 décembre. Treize personnes ont été interpellées et placées en garde à vue. 

Les pompiers ont d'abord dû intervenir à proximité de l'établissement pour maîtriser des feux de poubelles. Ces derniers ont fait l'objet de jets de projectiles et ont donc fait appel aux services de police pour assurer leur intervention.
 

Les suspects ont été placées en garde à vue pour jets de projectiles, outrage, incendie de poubelle et port d'arme prohibée, affirme une source proche du dossier à l'AFP.
 
 

À Valenciennes

Quatre personnes ont également été interpellées à Valenciennes pour jets de projectiles et incendies volontaires, indique la DDSP du Nord. 

Les faits se sont produits sur la place Winston Churchill  à 8h30, mercredi matin. Alors que près de 200 élèves du lycée du Hainaut se rassemblaient, plusieurs individus avaient allumé un feu de palettes pour bloquer le passage.

Les policiers reçoivent des projectiles en essayant d'intervenir, et tirent en réaction quatre grenades lacrymogènes. Les quatre manifestants sont alors été interpellés et placés en garde à vue.
 

 

À Coudekerque-Branche

Un homme a également été interpellé mercredi matin vers 8h45 à Coudekerque-Branche. Alors qu'ils intervenaient au lycée professionnel Fernand Léger, route de Steendam, les policiers ont été accueillis par des jets de cailloux. L'un des individus qui bloquaient l'établissement leur jette également une barrière de chantier, et est immédiatement interpellé.

Le jeune homme, mineur, a comparu mercredi après-midi et s'est vu recevoir une Convocation par officier de police judiciaire (COPJ) devant le juge des enfants.

Selon le rectorat de Lille, il y a eu des tentatives de blocage dans 14 lycées et deux collèges de l'académie, au troisième jour de la mobilisation contre les réformes du gouvernement dans l'éducation, réactivée dans la foulée du mouvement des "gilets jaunes". "Les élèves ont pu suivre les cours" mercredi, a précisé le rectorat.
 

Sur le même sujet

Les éléphants urbains, qui êtes-vous ?

Les + Lus