• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Braderie de Lille : fréquentation, interpellations, secours, contrefaçons... le bilan chiffré de l'édition 2018

© MAXPPP/MONTAGE FRANCE 3
© MAXPPP/MONTAGE FRANCE 3

En chiffres, le bilan de l'édition 2018 de la Braderie de Lille. 

Par @F3nord

​​​Fréquentation


Il n'y a toujours pas de comptage officiel. Et il reste difficile d'évaluer précisément la fréquentation d'un événement populaire comme la Braderie de Lille. Mais la mairie communique depuis ce dimanche sur une augmentation sensible de la fréquentation : entre 1,5 et 2 millions de personnes.
 

 

Interpellations


La police nationale a procédé à 86 interventions (81 en 2017) au cours de ce week-end de Braderie de Lille. "Elles ont donné lieu à 25 interpellations (contre 24 en 2017) et 19 gardes à vue. Pendant toute la durée de la braderie, les délits constatés relèvent du droit commun et ne diffèrent pas des week-ends habituels", précise la Préfecture.
© Préfecture des Hauts-de-France
© Préfecture des Hauts-de-France
Braderie de Lille 2018 : interpellations, secours, contrefaçons... le bilan sécurité


Secours


La Braderie, c'est aussi plein de bobos et de malaises, surtout en période de chaleur. "Les services de secours ont pris en charge 532 personnes dans les 15 postes de secours contre 321 l’année dernière traduisant ainsi l’augmentation de la fréquentation, explique la Préfecture. Elles ont donné lieu à 119 hospitalisations dont 5 urgences absolues. Ces urgences étaient uniquement médicales (problème cardiaque, épilepsie…) et non traumatiques."
 

Contrefaçons, objets interdits à la vente


Stands un peu douteux, marchandise volée... Durant le week-end de la braderie, les services des douanes ont procédé à la saisie de 351 produits textiles de contrefaçon, 586 articles de téléphonie et 97 articles de jouets.
 


Contrôles sanitaires


Les services de l'Etat veillent aussi à la sécurité alimentaire. Que les bradeux ne soient pas malades après avoir mangé à Lille ! 79 contrôles ont été effectués dans des restaurants ou food-trucks : "193 kilos de denrées ont été retirés de la consommation et détruits", indique la Préfecture. Un chiffre faible : "La DDPP souligne le bon respect des règles d'hygiène par les restaurateurs de Lille et l’amélioration des conditions de détention et de préparation des denrées sur les stands. Les anomalies relevées conduisant à la destruction des denrées tiennent pour la plupart au non-respect des températures de conservation des aliments."

A lire aussi

Sur le même sujet

La Séquence du filmeur

Les + Lus