• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Brexit : opération séduction de personnalités des Hauts-de-France à Londres

Une vue de Londres. / © MAXPPP
Une vue de Londres. / © MAXPPP

Environ 250 personnalités des Hauts-de-France, dont le président de la région et la maire de Lille, se sont rendues vendredi à Londres pour promouvoir leur territoire auprès des Britanniques dans l'optique du Brexit.

Par Jeanne Blanquart avec AFP

L'ambassadeur de France au Royaume-Uni, Jean-Pierre Jouyet, a qualifié cet événement de "sans précédent", soulignant qu'il se déroule "dans un contexte un peu particulier", en référence aux négociations à Bruxelles sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.

Dans une salle de la gare Saint-Pancras, ces 250 personnes, hommes politiques comme acteurs économiques, ont reçu une formation agrémentée de "conseils" pour, ensuite, tenter de convaincre investisseurs et hommes d'affaires britanniques de s'implanter de l'autre côté de la Manche. Quelque 200 Anglais étaient invités pour échanger avec les Français lors du déjeuner.

"Dans toute entreprise, on n'a jamais signé une affaire le premier jour. Le premier point est d'apprendre à se connaitre et c'est l'objet de ces rendez-vous", a argué le responsable du Medef dans les Hauts-de-France, Frédéric Motte. Parmi les atouts de la région figure sa position géographique proche de l'Angleterre et la localisation de Lille à moins de 300 km de cinq capitales européennes (Paris, Londres, Bruxelles, Luxembourg et Amsterdam).

Autre atout, "quand on cherche une implantation, il faut des bureaux et du foncier, et on est moins cher qu'ailleurs", a estimé le président de la région, Xavier Bertrand (LR). Martine Aubry a, elle, vanté "des villes jeunes, créatives, énergiques, très culturelles", faisant la part belle au "vivre ensemble, ce qui plait beaucoup aux Anglais".

 

Des "belles boîtes"


Selon Bruno Bonduelle, 84 ans, ancien PDG de la marque éponyme, "on est juste à coté, si on ne profite pas du Brexit, il n'y a plus qu'à désespérer". Pour séduire ses voisins d'Outre-Manche, le Nord peut compter sur "son habitat individuel, avec jardin, auquel les Anglais sont habitués et qu'on ne retrouve pas à Lyon ou à Paris" ainsi que sur sa tradition marchande et commerciale.

"On est habitués à créer des entreprises et à les développer : des belles boites sont là dans le Nord et ont conquis le monde", a-t-il dit, soulignant qu'une vingtaine d'entreprises de rayonnement mondial avaient leur siège social dans les Hauts-de-France (Auchan, Leroy-Merlin, Decathlon, Arcq international..) Venu en curieux, le Britannique James Von Claer, qui travaille dans la finance, a trouvé cette initiative "intéressante" et s'est dit curieux de savoir si les autorités régionales "vont mettre en place des mesures incitatives pour investir dans la région".


Sur le même sujet

Teaser Nabucco de Verdi

Les + Lus