Brexit : les relations entre les Hauts-de-France et le Royaume Uni en 10 chiffres

Le Royaume Uni quitte l'Union Européenne après des mois d'incertitudes. C'est désormais de l'autre côté de la Manche que des questions se posent. Il faut dire que la région Hauts-de-France et son voisin britannique sont étroitements liés. La preuve en 10 chiffres.

Le Royaume Uni et les Hauts-de-France sont depuis de longues années des partenaires privilégiés.
Le Royaume Uni et les Hauts-de-France sont depuis de longues années des partenaires privilégiés. © FTV

S'il est pour le moment impossible d'évaluer l'impact que la sortie de l'Union Européenne aura sur les Hauts-de-France, il est fort à parier que les échanges entre les deux partenaires perdront en fluidité. Car notre région est étroitement liée à son voisin britannique, autrement que par le tunnel sous la Manche. Des liens économiques, touristiques, financiers résumés en 10 chiffres.

22  millions

C'est le nombre de voyageurs qui traversent la Manche chaque année en provenance ou en direction des Hauts-de-France. En 2019, 11 millions sont passés par le tunnel sous la Manche. Deux tiers des flux Royaume Uni/continent passent par notre région. Mais l'effet du Brexit s'est déja fait sentir sur les liaisons transmanche Calais/Douvres : selon selon le port de Calais-Boulogne, en septembre 2019, il y avait eu 300 000 voyageurs de moins depuis le début de l'année (-6%), dont 210 000 Britanniques.
 

Depuis 1994, date de son premier trajet, l'Eurostar a transporté 205 millions de passagers.

4 millions 

En 2019, 2,6 millions de voitures ont emprunté le tunnel sous la Manche. C'est près de 57% du trafic. Le port de Calais avait lui enregistré en 2018 un trafic de 1,5 millions de voitures. 75 000 autocars avaient également choisi le ferry pour traverser le channel.
 
Made with Flourish

3,6 millions

C'est le nombre de camions qui ont traversé la Manche. Le fret entre les Hauts-de-France et le Royaume, c'est 2 millions de poids lourds en 2018 dans le port de Calais et 1,6 millions pour le shuttle en 2019. Octobre dernier a vu s'établir un record pour le tunnel sous la manche : 153 600 camions ont été transportés en un mois.
 
Made with Flourish


60 millions 

En 2018, plus de 60 millions de tonnes de marchandises ont transité par les ports de Boulogne et de Calais vers le Kent. L'année suivante, le tunnel sous la Manche a vu circuler 2144 trains de marchandises entre les Hauts-de-France et le Royaume Uni.
 

43%

Difficile de savoir combien de ressortissants britanniques vivent dans notre région. Tout juste sait-on par l'Insee que 43% sont actifs et occupent un emploi. Par ailleurs, 23% d'entre eux ont ont décidé de venir passer leur retraite dans les Hauts-de-France.
 

40%

Selon la CCI des Hauts-de-France, 40% des nuitées achetées par des étrangers dans notre région le sont par des Britanniques. "Sur la Côte d’Opale, 43% de la clientèle étrangère est britannique", indique-t-elle. Et c'est le Pas-de-Calais qui attire le plus le plus nos voisins d'outre Manche. Il se place en tête des destination des touristes venant du Royaume Uni avec 18,7% d'entre eux. Par ailleurs, 40% de la clientèle étrangère en Hauts-de-France est britannique.


15 771 tonnes

Selon une étude de FranceAgriMer d'avril 2019, les pêcheurs du port de Boulogne-sur-Mer ont vendu 21 028 tonnes de poissons et autres produits de la mer en 2018. Ce qui représente 48 785 millions d'euros. Or 75% des poissons prélevés par les bâteaux des Hauts-de-France le sont dans les eaux britanniques. Soit 15 771 tonnes.


2235 millions 

C'est le montant du solde commercial que les Hauts-de-France affiche dans ses transactions avec le Royaume Uni. Un solde positif puisque le montant des exportations régionales vers Londres est largement plus élevé que celui des importations. ce qui fait des Hauts-de-France la 2ème région française partenaire commerciale des Britanniques après la Begique, l'Espagne, la Suisse et la Suède.
 
Made with Flourish

En 2019, 8,8% des exportations de notre région ont pris la direction du Royaume Uni. Ce qui représente 4,5 milliards d’euros de vente.

5500 entreprises

Selon la CCI des Hauts-de-France, 5500 entreprises de la région commercent avec les Britanniques. Le Royaume Uni est aussi "le 4ème pays d’accueil de nos filiales implantées à l’étranger, derrière la Chine, les USA et l’Allemagne". 37 entreprises des Hauts-de-France ont une branche de l'autre côté de la Manche. Certaines en ont même plusieurs comme Lesaffre (4) et Tereos (3).

6558 salariés

5% des établissements à capitaux étrangers installés dans les Hauts-de-France ont des actionnaires britanniques. Ce qui fait du Royaume Uni le 5ème pays investisseur dans notre région. Ces 93 établissements à capitaux britanniques emploient 6558 salariés. "Ces entreprises sont surtout présentes en métropole lilloise et dans le Dunkerquois", précise la CCI des Hauts-de-France. "En ex-Picardie, Beauvais et Amiens tirent leur épingle du jeu".

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
brexit international économie