C'est la Chandeleur : voici 4 recettes de pâte à crêpes façon ch'ti

Ce dimanche, c'est la Chandeleur, le jour des crêpes. Il existe des centaines de recettes de pâtes, un peu partout en France et dans le monde. Il y a aussi les recettes made in Hauts-de-France, avec bière, chicorée, levure...
Et vous, vous les aimez comment vos crêpes ?
Et vous, vous les aimez comment vos crêpes ? © ABSTRACT GOURMET
40 jours après Noël, voici la chandeleur ! Comme chaque 2 février. Une ancienne fête païenne transformée en 492, à Rome par le pape Gélase Ier qui faisait distribuer des crêpes au peuple romain. Le mot Chandeleur vient de l’expression latine Festa candelarum, fête des chandelles. Il évoque les cierges et les chandelles que le prêtre bénit avant la messe et que les fidèles emportent chez eux pour protéger leurs foyers.

C'est aussi une fête symbole de la "sortie" de l'hiver dans le monde agricole. Les crêpes, par leur forme et leur couleur, symboliseraient le retour du soleil après les longues nuits d'hiver. "Quand le soleil de la Chandeleur fait lanterne - Quarante jours après, il hiverne..."

Ce week-end, on va donc faire des crêpes dans de très nombreuses familles. Tradition oblige. Il n'y a pas de crêpe typiquement ch'ti mais dans les Hauts-de-France, les crêpes, on ne les fait pas forcément tout à fait exactement comme ailleurs.
 
D'abord parce qu'on les mange souvent avec de la vraie cassonade dessus. Mais aussi parce qu'on y ajoute une touche nordiste dans la pâte. Voici 4 recettes de pâte à crêpes bien de chez nous.
 


1. Avec de la bière


Ajouter de la bière nordiste à sa pâte (environ 1/3 du liquide), c'est lui donner un petit goût bien particulier et un peu de légèreté. Généralement, cela donne des "petits trous". La recette proposée par Ça drache en Nord est typique de la région. 

Ingrédients (pour 6 personnes) :

Crêpe à la bière - la recette sur Ça drache en Nord

500 g de farine 5 œufs 2 cuillère à soupe de sucre 200 ml de bière blonde 500 ml de lait 2 cuillère à soupe de rhum 1 pincée de sel 80 g de beurre Dans un saladier, mélangez la farine, les œufs, le sucre, le sel et ajoutez un peu de lait jusqu'à obtenir une pâte bien lisse.

 

2. Avec de la levure de boulanger


La crêpe typiquement flamande, c'est une crêpe assez grosse, aérée, pleine de trous. Elle est fabriquée avec de la levure de boulanger qui donne à la pâte un aspect très mousseux après 1 ou 2h de repos. C'est la recette proposée par Sidonie sur Marmiton.org. "C'est la crêpe flamande, la vraie, la "meilleure du monde" pour moi. La crêpe du Nord de la France, la crêpe du ch'ti. Elle ressemble à un napperon, à une dentelle, pleine de petits trous", écrit-elle. 

Ingrédients (pour 6 personnes) :

La pâte à crêpe de ma grand-mère Sidonie

J'ai passé la cinquantaine et des crêpes, j'en ai déjà mangé des tas ; mais celles que je préfère, ce sont celles de ma grand-mère Sidonie. C'est la crêpe flamande, la vraie, la "meilleure du monde" pour moi.... la crêpe du Nord de la France, ... la crêpe du CHTI.

 

3. Avec de la chicorée

On appelle parfois les crêpes couquebaques ou Coucbaques dans certains endroits de la région. Un mot tiré du néerlandais et qui désigne une crêpe épaisse, consistante. La pâte se fait avec de la bière et de la chicorée. Le site Les gourmandises d'Isa en propose une recette.

Ingrédients (16 crêpes) :

COUQUEBAQUES CH'TIS

La couquebaque est une grosse crêpe à la bière qui tire son nom des mots néerlandais koech (gâteau) et bakken (cuire). Cette crêpe se doit d'être deux fois plus épaisse qu'une crêpe classique pour mériter sa spécificité du Nord de la France.


4. Avec des blancs en neige


Les ratons ou crêpes du mineur, sont des crêpes très légères, presque mousseuses. Grâce à l'ajout de blancs battus en neige et de levure de boulanger. Un dicton du carnaval dit : "Quand in n'minche point d'ratons à chés carnavals, in fait dins ses bas dins l'année."

Ingrédients (pour 24 crêpes) : 
 
Vous connaissez une recette typiquement régionale  ? N'hésitez pas à nous la proposer par mail : france3nordpasdecalais@gmail.com


 
Chandeleur et croyances régionales
Le fonds Célestine-Leroy, géré par les archives départementales du Pas-de-Calais, relate un certain nombre de traditions anciennes liées à la Chandeleur dans la région.
  • A Calais et dans plusieurs villages du Boulonnais, on cuit la première crêpe de la Chandeleur en faisant brûler le gui de la Noël, gage de porte-bonheur.
  • À Lumbres et dans toute sa région, on recommande aux femmes mariées de tremper leur alliance dans la pâte à crêpes.
  • À Samer, on lance une crêpe au-dessus de l’armoire pour éviter les maladies.
  • À Neuville-Bourjonval, on doit faire des crêpes dans les familles où des jeunes filles espèrent trouver un mari dans l’année.
  • À Wingles, le soir de la Chandeleur, chaque membre de la famille doit retourner sa crêpe pour avoir de l’argent toute l’année.
  • À Étaples, dans certaines maisons, on conserve la première crêpe sur l’armoire jusqu’à la Chandeleur de l’année suivante.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tradition sorties et loisirs recettes des hauts-de-france gastronomie