"Ça va mieux ?" Oui, l'économie du Nord Pas-de-Calais Picardie montre des (petits) signes de reprise

L’Insee a publié, ce mardi, le bilan économique 2015 de la région Nord Pas-de-Calais Picardie. Il montre quelques petits signes de reprise. 

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

##fr3r_https_disabled##Le leitmotiv de François Hollande, "Ça va mieux", s'applique-t-il aux Hauts-de-France, Nord-Pas-se-Calais Picardie. Oui, selon l'INSEE qui publie les derniers indicateurs économiques pour la nouvelle grande région. Des chiffres à nuancer...

Emploi : baisse du taux de chômage

Selon l'INSEE, le taux de chômage a baissé en 2015 de 0,2 point. 12,5% de la population active est sans emploi. Mais l'INSEE précise : "Malgré cette amélioration, le nombre de demandeurs d’emploi continue sa progression, même si celle-ci est moins importante qu’en 2014. La situation des moins de 25 ans s’améliore : le nombre de demandeurs d’emploi dans cette classe d’âge diminue de moins 1,4 %. Dans la région, cette évolution s’accompagne d’une activité partielle en baisse et d’un recours accru aux contrats aidés, porté par le secteur marchand." Le nombre de contrats aidés (encadré) est important dans la région. Ils représentent 13,5 % des contrats engagés au niveau national, contre 14,5 % en 2014. L'intérim est aussi en progression. La précarité augmente en même temps que la baisse relative du chômage.

La baisse du taux de chômage n'empêche pas la région d'être la dernière en France sur ce critère.
Autre point positif : "l'emploi salarié marchand progresse de +0,3%, ce qui correspond à la création nette de 3 200 emplois." Le secteur du commerce crée un peu d'emploi pendant que l'industrie et le bâtiment continuent à perdre des effectifs (-3,2%).

La carte ci-dessous montre que la région ne fait pas partie actuellement des plus dynamiques en France. 

Création d'entreprises : en baisse

Le nombre de créations d'entreprises est une baisse de 6,3% par rapport à 2014. Une baisse plus importante qu'au niveau national. Explication : la désaffection pour le régime de micro-entrepreneur.

Bâtiment : ça va moins bien

"La conjoncture est morose dans la construction, dit l'INSEE, avec un recul de -4% des autorisations et de -7% des mises en chantiers." L'institut de la statistique note néanmoins que l'activité des promoteurs immobiliers se porte mieux et pourrait donc annoncer une reprise prochaine. 

Voitures : forte hausse des immatriculations

Les nouvelles immatriculations de voitures sont en hausse de +9,5 % par rapport à 2014. Une progression plus importante que dans le reste de la France et qui donc un indicateur positif pour la région. 

"Le trafic de marchandises par la route et par voie d’eau est en recul par rapport à 2014. Le trafic aéroportuaire continue de se développer à Beauvais-Tillé et de se replier à Lille-Lesquin", précise également l'INSEE. 

Tourisme : en hausse grâce notamment... aux migrants

Le tourisme régional se porte bien. L'indicateur utilisé pour le mesurer est le nombre de nuitées ans l'hôtellerie. Ce chiffre augmente de près de 3 % en 2015. En 2015, les hôtels de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie ont hébergé 5,7 millions de touristes. Un quart des touristes de Nord-Pas-de-Calais-Picardie sont étrangers.

L'INSEE donne également une autre explication à cette augmentation du nombre de nuitées : "Les camps de réfugiés autour de Calais ont en effet engendré la présence de nombreuses forces de l’ordre et associations humanitaires hébergées dans les hôtels autour de Calais."