Le Canada accueille le couple royal belge... avec un drapeau allemand

Le roi Philippe de Belgique et son épouse Mathilde ont failli avoir une petite surprise à Ottawa...

© DAVID GANNON & LARS HAGBERG / AFP
Le Canada n'est pas passé loin de la bévue diplomatique, en accueillant lundi le roi Philippe de Belgique et son épouse Mathilde : le drapeau allemand a été affiché au lieu du belge, une erreur rapidement corrigée dans la capitale canadienne Ottawa où le couple royal est en visite.

Deux petits drapeaux liés sur un érable


La bourde a été commise au beau milieu du jardin de la résidence de la représentante de la reine Elizabeth II, chef d'Etat en titre du Canada.
Deux petits drapeaux, l'unifolié canadien avec sa célèbre feuille d'érable et celui d'Allemagne, étaient liés par un ruban jaune sur un érable à sucre, planté il y a plus de 40 ans par la reine Fabiola de Belgique.

Les drapeaux allemand et belge partagent les mêmes trois couleurs mais l'un a des rayures verticales et l'autre horizontales.

Nous avons corrigé cela immédiatement


"Pendant que nous préparions la cérémonie (...), il a été porté à notre attention qu'il y avait eu un mélange avec un petit drapeau servant à identifier l'arbre planté par Sa majesté la reine Fabiola en 1977", a expliqué Marie-Eve Létourneau, porte-parole de la gouverneure générale du Canada Julie Payette.

"Nous avons corrigé cela immédiatement", avant l'arrivée des souverains belges venus pour, à leur tour, planter un arbre dans le jardin.

La capitale canadienne a déployé de nombreux drapeaux belges pour l'arrivée du roi et de son épouse en calèche à la résidence de Mme Payette. Ils ont débuté lundi une visite officielle d'une semaine au Canada au cours de laquelle des étapes à Toronto et Montréal sont aussi prévues. Ils sont accompagnés d'une délégation de ministres, d'entrepreneurs et d'artistes.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
belgique insolite
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter